Passer au contenu principal

Des cures de jouvence dans le collimateur de la justice

Les thérapies à base de cellules fraîches attirent les riches Asiatiques sur l’arc lémanique. Les autorités sanitaires soupçonnent des pratiques illégales.

VANESSA CARDOSO

Un car de touristes chinois s’arrête devant La Prairie, à Clarens. Les appareils de photo crépitent. «Ce lieu magique est fameux dans mon pays», témoigne une Chinoise devant la luxueuse résidence. Le véhicule file déjà vers le château de Chillon, et rien ne semble pouvoir troubler la sérénité qui baigne la clinique, fleuron de la Riviera et pionnière des soins anti-âge dont les Chinois sont si friands.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.