Un déficit «raisonnable» pour Renens

Finances communalesLes comptes 2015 de la Ville se soldent par un excédent de charges de quelque 670 000 francs; c’est moins que prévu.

Jean-François Clément, le municipal des Finances et futur syndic de Renens se dit satisfait,

Jean-François Clément, le municipal des Finances et futur syndic de Renens se dit satisfait, "mais notre satisfaction est raisonnable." Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Renens n’est pas devenue plus riche en 2015. Mais les comptes du chef-lieu de l’Ouest lausannois, qui doivent encore être approuvés par le Conseil communal, se soldent par un déficit de quelque 670 000 francs, alors que le budget prévoyait –3,2 millions. Et, du coup, la marge d’autofinancement, autrement dit l’argent disponible sans devoir recourir à l’emprunt ou aux subventions hors commune, passe de 1,67 million (budget 2015) à plus de 5,6 millions.

«Nous sommes satisfaits, mais notre satisfaction est raisonnable», déclare Jean-François Clément. Le municipal des Finances et futur syndic explique le résultat moins mauvais que budgété par une bonne maîtrise des dépenses, malgré une légère augmentation de l’effectif du personnel communal, par des priorités choisies pour ces dépenses, et par quelques autres facteurs. Les charges liées à la police intercommunale de l’Ouest lausannois et aux Transports publics de la région lausannoise (TL) ont par exemple été moins importantes que prévu.

Contexte économique tendu

Dans le détail, les impôts ont globalement moins rapporté que ce qui était anticipé. L’écart est d’un peu plus de 2 millions. L’imposition des sociétés et entreprises ainsi que les impôts dits conjoncturels (successions, impôt foncier, etc.) sont à la baisse. Par contre, les revenus engrangés auprès des personnes physiques (impôt à la source des frontaliers excepté) sont à la hausse.

«On a ce phénomène depuis quelques années, commente la syndique, Marianne Huguenin. Nous avons pourtant près de 11 000 emplois sur la commune, contre 20 300 habitants.» Signe, selon la Municipalité, d’un contexte économique qui reste tendu. «Nous faisons partie des communes où l’impôt rapporte moins que la moyenne, en raison de la structure de notre population», rappelle quant à lui Jean-François Clément.

A cela s’ajoute que de gros investissements, qui n’ont pas pu être consentis durant l’année dernière, comme ceux liés à l’arrivée d’un tram Renens-Flon ou à l’augmentation de l’offre de garde de l’enfance et de la petite enfance, vont devoir être faits dès la prochaine législature (période qui suit les élections communales). Ce qui veut dire déjà dans les résultats financiers de 2016. (24 heures)

Créé: 17.05.2016, 18h25

Articles en relation

Le nouveau syndic socialiste de Renens veut rendre concrets les grands projets

Election Le municipal socialiste des Finances, Jean-François Clément, prend la succession de la popiste Marianne Huguenin. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.