«Après le déménagement, les crocodiles m’ont fait la tête durant tout un mois»

Animaux«Cléo» et «Farouche» viennent d’arriver à Aquatis. Ils ont mis du temps à s’acclimater et ont longtemps boudé leur soigneur, Michel Ansermet.

La première semaine, les crocodiles d’Aquatis, craintifs, ne sont pas sortis de l’eau. Michel Ansermet (au fond) a suivi de près l’évolution de leur comportement.

La première semaine, les crocodiles d’Aquatis, craintifs, ne sont pas sortis de l’eau. Michel Ansermet (au fond) a suivi de près l’évolution de leur comportement. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michel Ansermet peut souffler. Cléo et Farouche ne lui font plus la tête. Durant tout un mois, les deux crocodiles sacrés bien connus des Lausannois ont ignoré royalement l’ancien directeur du Vivarium de Lausanne. «C’était long.»

Le début de la brouille remonte au mois d’octobre. Le couple de crocodiles a moyennement apprécié son déménagement à Aquatis et il l’a bien fait sentir à celui qui prend soin d’eux depuis de nombreuses années. Il faut dire que les animaux vivaient dans la serre du Vivarium, sur les hauts de Lausanne, depuis une trentaine d’années. Le changement, ça angoisse.

Un choc

Il a fallu user de patience pour les déloger de leur enclos et les faire entrer dans les caisses extrasolides conçues spécialement pour l’occasion. «La manœuvre a pris du temps parce qu’ils refusaient d’entrer dans ces caisses et que je voulais à tout prix éviter l’utilisation de la force; c’est-à-dire l’option de les couvrir avec une couverture, de leur «sauter dessus» et de les attacher, raconte Michel Ansermet. On a donc fait les choses à leur rythme et on les a dirigés en finesse.» La force de huit personnes a été nécessaire pour soulever les caisses et les placer dans une camionnette chauffée, direction Vennes et la cité de l’eau douce.

Notre visite d'Aquatis en vidéo

«Je savais que ce déménagement allait être un choc pour eux, explique le spécialiste des reptiles, employé par Aquatis comme responsable des reptiles après la fermeture du Vivarium, en 2015, et le transfert de la majorité des pensionnaires. Les crocodiles sont très sensibles, contrairement à ce que l’on peut penser. Durant tout un mois, ils ont boudé. J’avais beau les appeler, leur parler… Rien à faire.»

En temps normal, la communication entre le soigneur et les animaux est bien rodée. À l’heure des repas, Michel Ansermet appelle les crocodiles par leurs prénoms. Ils s’approchent, très près. Au son du sifflet, Cléo et Farouche ouvrent la bouche pour recevoir la pitance de la main de leur maître. «Comme ils ne venaient plus vers moi, j’ai dû leur jeter la nourriture. Cléo a recraché le premier bout de poulet qu’elle a attrapé. J’imagine qu’elle n’en voulait pas parce que cela venait de moi. Ils étaient fâchés.» Les premiers jours à la cité de l’eau douce, la femelle était tétanisée. «Elle était fatiguée et certainement traumatisée par le transport. Elle a fait quelques mètres dans l’enclos puis elle a refusé de bouger.» Peu rassuré par son nouvel environnement, le couple trouve alors refuge dans l’eau. «C’est là que les crocodiles se sentent le plus en sécurité», explique leur soigneur. Ils ne sont pas sortis du bassin durant une semaine.

«Durant tout un mois, ils ont boudé. J’avais beau les appeler, leur parler… Rien à faire»

Petit à petit, Farouche et Cléo ont pris leurs aises dans cet enclos moderne et quatre fois plus grand, tout de même, que leur ancienne serre. Ils sont sortis de l’eau, ont commencé à coloniser les plages et à se détendre. Et puis, il y a dix jours, ils ont enfin répondu à l’appel de Michel Ansermet. «Depuis, tout va bien, sourit le spécialiste. Ils ont pratiquement retrouvé un comportement normal. Ils interagissent, mangent bien et s’accouplent. C’était le but. Il faut dire que toutes les conditions sont réunies ici pour leur bien-être. Ils ont plus de place, ils peuvent nager et ils bénéficient des dernières technologies, notamment pour les lampes.»

Nouveaux voisins

Ils ont aussi de la compagnie depuis quelques jours. Des mangoustes – petit mammifère qui ressemble au suricate – ont débarqué la semaine dernière dans l’enclos des crocodiles, côté zone sèche. Pour l’instant, la cohabitation se passe bien.

Notre vidéo des bébés de Cléo et Farouche

Rappelons que Cléo et Farouche – seul couple de crocodiles sacrés en Europe – ont eu sept petits entre 2016 et 2017. Une progéniture très attendue, puisque cette espèce est en voie de disparition. On ne compte plus que 2000 à 3000 crocodiles sacrés en Afrique. Dans les années 1940, le lac Tchad abritait encore 1 million de spécimens. En 2013, ils n’étaient plus que trois. Aquatis a été choisi par l’Association européenne des zoos et aquariums pour piloter un programme de sauvegarde. Michel Ansermet applaudit. «Aujourd’hui, une institution zoologique digne de ce nom se doit de mener un travail scientifique et d’œuvrer pour la protection et la réintroduction des espèces.»

Créé: 05.12.2017, 06h44

Plus de 62 000 visiteurs le premier mois d’ouverture

Le 24 novembre, soit un mois après l’ouverture en grande pompe, à Vennes, d’Aquatis, le plus grand aquarium-vivarium d’eau douce en Europe, la direction annonçait 62 075 visiteurs. Une fréquentation qui «dépasse largement» les objectifs du propriétaire, le groupe BOAS. «Ce chiffre étonnant atteste de l’engouement du public et de l’attractivité du projet.»

«Nous sommes en train de mettre en place des outils pour affiner notre connaissance de notre clientèle, indique Sandra Crettenand, directrice du marketing et de la communication chez BOAS. Pour l’instant, on peut dire que les deux tiers de la clientèle proviennent de la Suisse romande et que le reste est panaché entre la Suisse allemande, le Tessin et les pays limitrophes (France, Italie, Allemagne).»

Aquatis a de grandes ambitions: la cité de l’eau douce table sur 450 000 visiteurs la première année puis 380 000 en rythme de croisière.

En chiffres

«Cléo» (la femelle) et «Farouche» (le mâle) sont nés en Israël à la fin des années 1970. Ils sont arrivés en 1983 à Francfort et ont été transférés au Vivarium de Lausanne quelque part entre 1984 et 1989. À l’époque, ils mesuraient environ 1 mètre. Le couple a eu
6 bébés en 2016 et 1 bébé cette année. 4 de ces petits crocos sacrés vont partir en République tchèque; les autres rejoindront Aquatis dans le courant du mois de décembre. Le complexe aquatique abritera à terme 10 000 poissons pour une centaine de reptiles et batraciens.

Articles en relation

L’éreintante première journée de Monsieur Aquatis

Lausanne L’ouverture du plus grand aquarium d’eau douce d’Europe en compagnie de Bernard Russi, promoteur du concept. Plus...

[VIDÉO] Aquatis s’active pour ses poissons

Lausanne L’aquarium est lancé dans une course contre la montre afin d’être prêt samedi pour l’ouverture au public. Plus...

Les tarifs d'Aquatis mettent le feu au lac

Lausanne Le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe ouvrira enfin ses portes fin octobre et affiche déjà ses prix. Tollé sur la Toile. Plus...

Six crocodiles sacrés sortent de leurs oeufs

Lausanne Un premier petit est né jeudi tard dans la soirée à Sauvabelin. Les cinq autres doivent suivre ce week-end. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...