Les députés approuvent la limitation du glyphosate

VaudLe gouvernement vaudois a décidé, mardi, de limiter l'usage d'un herbicide polémique dans le secteur agricole.

Une bonne partie des députés trouvent le glyphosate «probablement cancérogène». «Faux, archifaux», rétorque l'UDC.

Une bonne partie des députés trouvent le glyphosate «probablement cancérogène». «Faux, archifaux», rétorque l'UDC. Image: Archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A une très large majorité, les députés vaudois ont approuvé mardi le plan cantonal visant la limitation du glyphosate. L'UDC a fustigé ceux qui stigmatisent sans cesse l'agriculture et qui oublient les efforts de la profession pour s'adapter.

Chef du groupe UDC, Philippe Jobin s'est lancé mardi dans un baroud d'honneur, visiblement agacé par tous ceux qui veulent expliquer aux agriculteurs ce qu'ils doivent faire et comment. Il a rappelé qu'une journée d'information avait été organisée pour montrer le dynamisme de la profession qui a compris la nécessité de se remettre en cause.

Postures émotionnelles

L'agriculture suisse est à la pointe dans l'application de méthodes respectant l'environnement par rapport à ce qui se fait à l'étranger. Nombre de commentaires sont «faux, archifaux» et l'agriculteur utilise l'herbicide glyphosate aussi peu que possible. Non aux «postures émotionnelles» et à «l'alarmisme médiatique», a-t-il martelé.

Pour lui répondre, certains ont persisté à condamner ce produit «probablement cancérogène» et dont la nocivité saute les générations, a expliqué le Vert Yves Ferrari. Le député a reconnu néanmoins «les pressions» mises régulièrement sur les agriculteurs, alors que l'on paie leurs produits le meilleur marché possible.

Pression énorme

La Vert'libérale et agricultrice Martine Meldem s'est interrogée: quelle autre profession que l'agriculture se donne autant de mal chaque jour les mains dans la terre, cherchant à s'adapter aux techniques nouvelles ? Les agriculteurs ne travaillent pas assis derrière leur ordinateur en donnant des leçons, a-t-elle lancé. La pression mise sur les agriculteurs est «énorme», a-t-elle corroboré.

Face à ces protestations, la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a tenu à rappeler que le plan d'action du gouvernement se basait sur le principe de précaution. Il est en plus limité et progressif.

Domaines de l'Etat

Jusqu'en 2022, le gouvernement vaudois veut que les domaines viticoles, agricoles et arboricoles de l'Etat renoncent totalement au glyphosate. Hors de l'agriculture donc, ce qui n'a pas rassuré l'UDC qui voit «une porte ouverte» à une future interdiction générale.

Par 105 voix contre 25 et 7 abstentions, les députés ont dit oui au projet de décret. (ats/nxp)

Créé: 18.06.2019, 22h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.