Les députés augmentent le salaire de leur secrétaire

PolitiqueJusqu’ici figé à 190'000 francs, ce poste grimpera de 2500 fr. par an. «Un rôle central», selon les députés.

Le Grand Conseil fixe le salaire de son secrétaire général tous les cinq, par un décret. Mais il refuse de l'intégrer à la grille salariale de l'Etat de Vaud.

Le Grand Conseil fixe le salaire de son secrétaire général tous les cinq, par un décret. Mais il refuse de l'intégrer à la grille salariale de l'Etat de Vaud.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est une question importante pour les députés du Grand Conseil et ils ont décidé de l’inscrire tout en haut de leur programme de ce mardi. Peu d’objets ont droit à un tel traitement de faveur la première fois qu’ils apparaissent à l’ordre du jour.

Cette question à laquelle ils devront répondre: faut-il accorder chaque année une augmentation de salaire de 2500 francs à Igor Santucci, le secrétaire général du Grand Conseil? Depuis 2007, ce poste est rémunéré 190'000 francs par an, (14'615 francs par mois, sur 13 mois). Mais ce salaire est fixe, et ne peut être redéfini que tous les cinq ans par un décret voté par les députés.

À la tête du secrétariat du parlement, le secrétaire général est le premier employé du Grand Conseil. Il dirige une équipe de 22 personnes (17,8 équivalents plein temps). Il assure la logistique et le bon fonctionnement du parlement. Il en gère l’agenda et coordonne les travaux des différentes commissions. Pendant les séances, il s’assied à droite de la présidente, la coachant pour que la procédure soit irréprochable.

Une discussion secrète?

La décision devrait être une formalité. Mais ce sujet pourrait être discuté en secret ce mardi. «Si nous devons ouvrir la discussion, celle-ci se fera à huis clos», annonce tout net l’écologiste Sylvie Podio, la présidente du Grand Conseil. Dans ce cas, journalistes et public devraient quitter la salle. La loi le permet «si la protection d’intérêts majeurs de l’État ou des motifs inhérents à la protection de la personnalité l’exigent».

Le but est de traiter le secrétaire comme les autres employés de l’État. Le Bureau du Grand Conseil s’est basé sur la grille salariale de l’État pour calculer son augmentation. Il considère que ce poste équivaut à la classe 17 (sur 18), comme la majorité des chefs de service. La fourchette de leurs salaires va de 152'120 à 220'573 francs. Mais en faisant du salaire actuel de 190'000 un minimum pour son secrétaire général, le parlement refuse d’en faire un employé lambda et veut marquer son territoire. «La volonté du Grand Conseil est de garder la mainmise sur le salaire, sur le destin de son premier employé», explique Sylvie Podio.

Pourquoi cette différence, alors que ses subordonnés sont, eux, entièrement intégrés à la grille de l’État? «Le secrétariat général du Grand Conseil n’est pas un service comme un autre. Son chef prête serment devant les députés et rend des comptes au parlement. Il n’en rend pas au Conseil d’État», explique Jean Tschopp, le président socialiste de la Commission des institutions et des droits politiques.

Pour lui, ce n’est pas la taille du service qui compte pour calculer un salaire, mais le niveau de responsabilités. «Il s’agit d’un poste central dans le fonctionnement de l’État», ajoute-t-il. Il y a cinq mois d’ailleurs, le Grand Conseil avait changé la loi pour que son secrétaire général prête serment devant lui, comme le chancelier de l’État le fait devant le Conseil d’État. Là aussi, ce changement avait été mis en bonne place à l’ordre du jour.

Genève et Vaud plus chers

Le Grand Conseil vaudois est parmi les parlements romands qui rémunèrent le mieux leur secrétaire général. À Genève, le «sautier» (son nom officiel) touche de 179'665 à 242'919 francs. Fribourg, Valais et Jura ont des tarifs plus bas (voir infographie). La plupart du temps, il s’agit d’un employé intégré à la grille salariale des fonctionnaires.

Vaud a d’ailleurs l’un des parlements romands les plus chers. Son coût de fonctionnement avoisinait les 7,3 millions en 2016. Seul Genève fait mieux en Suisse romande, avec une facture de plus de 11 millions de francs. C’est d’ailleurs dans ces deux cantons que la masse salariale des députés est la plus élevée: 4,8 millions pour les Genevois et 4,2 millions pour les Vaudois. Les autres sont loin derrière: 2,5 millions en Valais; 1,7 à Fribourg; 1,6 à Neuchâtel; et 895'000 francs dans le Jura.

L’ordre est identique au classement du nombre d’employés des parlements. Genève et Vaud sont les mieux fournis, avec respectivement 28 collaborateurs (21,6 EPT) et 22 employés (17,8 EPT). Neuchâtel et le Valais ont chacun 10 employés (8,2 EPT), Fribourg en compte 9 (7,25 EPT) et le Jura, deux.

Créé: 24.04.2018, 07h07

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...