Passer au contenu principal

Les députés diront aujourd’hui si «Chalom» doit vivre ou mourir

Condamné à mort pour avoir mordu à plusieurs reprises, le chien reste en sursis. Une pétition pour le sauver peine à convaincre les élus.

Chalom, un hovawart âgé de 8?ans, fait l’objet d’une bataille juridique et politique pour lui éviter l’euthanasie. Le chien, qui a mordu plusieurs personnes, est placé au Refuge de Sainte-Catherine depuis 2012.?
Chalom, un hovawart âgé de 8?ans, fait l’objet d’une bataille juridique et politique pour lui éviter l’euthanasie. Le chien, qui a mordu plusieurs personnes, est placé au Refuge de Sainte-Catherine depuis 2012.?
DR

Un nouvel épisode s’écrit dans l’incroyable saga du chien Chalom. Les députés vaudois pourraient décider aujourd’hui, mardi, s’ils souhaitent laisser euthanasier ce hovawart de 8 ans. Du moins, le sujet figure au programme de leur séance. Plus exactement, le Grand Conseil est appelé à se prononcer sur la pétition «Sauvez Chalom». Celle-ci a été déposée l’an dernier, nantie de 1600 signatures de personnes qui voudraient que cet animal vive, alors que le Canton de Vaud persiste à vouloir le piquer. Le chien est en sursis depuis trois ans, séquestré au Refuge de Sainte-Catherine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.