Les députés unanimes au chevet de la recherche agronomique

ChanginsLe projet de décapiter et restructurer Agroscope passe très mal. Le Grand Conseil souhaite que la Confédération y renonce.

Les députés vaudois ont voté à l'unanimité la résolution proposée par Fabienne Freymond Cantone.

Les députés vaudois ont voté à l'unanimité la résolution proposée par Fabienne Freymond Cantone. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’une même voix, tous partis confondus, les députés vaudois volent au secours de la station fédérale de recherche agronomique (Agroscope). Ils ont voté à l’unanimité, ce mardi, une résolution demandant au Conseil fédéral de renoncer à son projet de restructuration. Un projet qui «étonne, qui inquiète, est incompréhensible, tant pour les consommateurs que pour les producteurs, pour les politiques romands autant que pour les chercheurs», a lancé Fabienne Freymond Cantone (PS), à l’origine de la résolution.

Le 6 avril, Berne annonçait via un communiqué qu’Agroscope ferait l’objet d’une restructuration complète. La structure actuelle, composée de 4 instituts et de 19 unités de recherche, est appelée à disparaître. Ne subsisteraient que 10 unités. Un changement guidé par des motifs budgétaires, précisait la direction d’Agroscope. Au passage, 14 postes de cadres devraient être supprimés, «tous des chercheurs reconnus», souligne Fabienne Freymond Cantone. Le Canton de Vaud est concerné au premier chef avec les sites de Changins (production végétale) et d’Avenches.

Gamaret et divico

De nombreux élus rappellent l’apport d’Agroscope à l’agriculture et à la viticulture: on lui doit les cépages de gamaret et de divico, des sélections novatrices, des évolutions dans les cultures. «Les chercheurs apportaient des réponses concrètes aux soucis des professionnels sur le terrain», explique Philippe Jobin (UDC). Avec ce projet, «on voudrait tuer la recherche agronomique qu’on ne s’y prendrait pas autrement», s’insurge Christa Calpini (PLR). «A l’heure où le peuple réclame une agriculture durable et de proximité, je ne comprends pas la décision du Conseil fédéral», ajoute Vassilis Venizelos (Verts).

Le Grand Conseil genevois a déjà voté une résolution identique. «Fribourg et le Valais devraient le faire bientôt», signale Fabienne Freymond Cantone. (24 heures)

Créé: 03.05.2016, 22h32

En bref

Noville: les Verts choqués par l’interdiction

La Municipalité de Noville a-t-elle violé la Constitution en interdisant une marche de protestation contre les forages dans le Léman? C’est la question que posent les Verts, se disant «choqués» par la réponse du syndic Pierre-Alain Karlen (UDC). Ce dernier a suggéré aux manifestants «d’aller se rendre inutiles ailleurs» et de se trouver une autre «thérapie d’occupation».

Restauration: les «food trucks» sous la loupe

Le Grand Conseil prie le Conseil d’Etat de rendre un rapport sur les «food trucks», ces camionnettes confectionnant de la restauration rapide. Le postulat de Michel Miéville (UDC), qui a passé à la friteuse d’une commission, s’inquiète de l’hygiène, de la formation du personnel, des déchets et de l’inégalité de taxation entre ces «restaurants sur roulettes» et les auberges traditionnelles.

«Panama Papers»: le Canton invité à mener l’enquête

Suite aux révélations des Panama Papers, qui ont mis en lumière des cas d’évasion fiscale au Panama, le Conseil d’Etat peut-il agir et «diligenter des enquêtes?» demande la députée Valérie Induni (PS) dans une interpellation.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.