Passer au contenu principal

Les députés ne veulent plus de publicités sexistes

Le parlement a voté une disposition qui bannit l’affichage de pubs dégradantes sur le domaine public.

Image d'illustration
Image d'illustration
DR

C’est par une belle unanimité (moins une abstention) que les députés ont accepté, mardi, d’interdire l’affichage de publicités sexistes sur le domaine public. À tel point que l’on peut se demander pourquoi il a fallu attendre huit ans pour déterrer la motion de l’ancienne députée Verte Sandrine Bavaud, qui est à l’origine de cette nouvelle disposition légale. Quelques jours après la grève des femmes, le député d’Ensemble à Gauche Yvan Luccarini plante le décor: «Les femmes sont sous-représentées dans la sphère publique, sauf dans les publicités.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.