Passer au contenu principal

Les députés ont voté pour la mort du chien «Chalom»

Une majorité d’élus refusent de gracier l’animal, condamné à mort par la justice. Le chien va être euthanasié, selon le Conseil d’Etat.

Jacqueline de Quattro souhaite que «Chalom» soit enfin euthanasié: «Je rappelle qu’il a arraché les lèvres et une paupière d’une personne. Et vous dites qu’il est inoffensif?»
Jacqueline de Quattro souhaite que «Chalom» soit enfin euthanasié: «Je rappelle qu’il a arraché les lèvres et une paupière d’une personne. Et vous dites qu’il est inoffensif?»
ARC/Jean-Bernard Sieber

Pas de pitié pour Chalom. Les députés vaudois ont décidé mardi d’approuver la mort du chien. Et à une très large majorité: 108 voix contre 12 et 5 abstentions. Le hovawart de 8 ans, classé «chien dangereux» en 2012 pour avoir mordu quatre fois, séquestré depuis près de trois ans au refuge Sainte-Catherine sur ordre du vétérinaire cantonal, n’a pas trouvé grâce. Mais il a suscité un débat nourri de près d’une heure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.