Plus que deux ans pour la recherche de gaz naturel dans le Canton

Gaz naturelDélivré en 2006, le permis de recherche en surface à Noville a été renouvelé pour la dernière fois. Gaznat parle d’«analyse des données»

Selon l'Etat de Vaud, le renouvellement de ce permis ne permet pas de poursuivre les recherches dans le forage exécuté entre 2010 et 2011.

Selon l'Etat de Vaud, le renouvellement de ce permis ne permet pas de poursuivre les recherches dans le forage exécuté entre 2010 et 2011. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans deux ans, la société Petrosvibri devra arrêter ses recherches dans le cadre de son projet de forage à Noville. À moins qu’elle ne recommence une procédure pour obtenir un permis. Comme l’annonce la Feuille des avis officiels (FAO), la conseillère d’État libérale-radicale Jacqueline de Quattro a en effet accordé le «renouvellement du permis de recherche en surface d’hydrocarbures» pour une durée de deux ans. Légalement, c’est le dernier renouvellement possible, alors que le permis avait été accordé en 2006, en espérant trouver du gaz naturel.

«Consolider» les informations

Doit-on s’attendre à ce que les activités reprennent sur le site de Noville? Non, selon Petrosvibri. «Il n’y a aucune activité sur le terrain depuis le forage de 2010», explique René Bautz, directeur administratif de Gaznat.

Le but est de savoir précisément le volume de gaz naturel piégé dans le sous-sol. Il s’agira de «consolider» les informations acquises lors des forages, d’évaluer la qualité du gaz exploitable et étudier les méthodes de récupération éventuelle du gaz.

«Seuls des travaux d’analyses des données existantes ont été poursuivis ces dernières années, ajoute René Bautz. Il n’y a pas de forage prévu, mais l’utilisation du puits existant pour compléter nos investigations.»

À la tête de la Direction générale de l’environnement de l’État de Vaud, Cornelis Neet a une interprétation peut-être plus nuancée du renouvellement de ce permis. «En aucun cas le renouvellement de ce permis ne permet de poursuivre les recherches dans le forage exécuté entre 2010 et 2011», précise-t-il. Selon lui, ce permis permet aussi à Petrosvibri de «maintenir l’exclusivité territoriale obtenue en 2006», en plus de procéder à la réinterprétation des résultats précédents.

Recours en vue?

Ce renouvellement tombe alors que le parlement doit bientôt discuter des forages dans le Canton de Vaud. Il se penchera en effet dans les semaines qui viennent sur l’initiative des Verts pour interdire tous les forages et sur le contre-projet du Conseil d’État, baptisé «loi sur les ressources naturelles du sous-sol» (LNRSS). «Nous nous réservons le droit de faire recours contre ce renouvellement», explique Alberto Mocchi, le président des Verts vaudois. «Nous sommes très étonnés qu’il ait été octroyé comme si de rien n’était, alors que même le contre-projet interdirait la technique fracturation hydraulique, telle qu’imaginée pour Noville.» (24 heures)

Créé: 08.09.2018, 11h30

Articles en relation

Les Verts veulent interdire tous les types de forage

Hydrocarbures Les écologistes refusent l’idée de Jacqueline de Quattro de n’interdire que les forages par fracturation. Ils maintiennent l’initiative contre la prospection. Plus...

Le Conseil d’État reste méfiant face au gaz de schiste

Énergie Au simple moratoire pourrait succéder une interdiction d’extraire des hydrocarbures par fracturation. Plus...

Méconnu, le sous-sol a un besoin urgent de règles claires

Aménagement Face à une pénurie de parcelles en surface, le sous-sol est de plus en utilisé. Les conflits vont se multiplier selon les spécialistes. Le canton de Vaud prépare une loi spéciale. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...