Deux cas encore suspects dans le canton

CoronavirusL’un des patients est rentré chez lui avec ordre d’y rester. Le deuxième est au CHUV à Lausanne. Les résultats sont tombés pour une troisième suspicion: ils sont négatifs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le CHUV a enregistré trois cas suspects d’infection au coronavirus. Pour l’une de ces personnes revenues de Chine, dont l'existence a été révélée par la RTS, le test s’est révélé négatif. Encore dans un état grippal, elle a pu rentrer à la maison. Ce mercredi soir, les résultats des deux autres patients sont encore attendus. «Mais ils se portent bien», nous assure le médecin cantonal adjoint Éric Masserey.

L’un des deux patients en attente de résultat est hospitalisé. «Il s’agit d’un étudiant qui va rester au CHUV car il vit dans une habitation collective», expliquait Éric Masserey. L’autre malade a pu rentrer, avec des consignes de sécurité précises. Il doit notamment rester chez lui avec le moins de contacts possibles et porter le masque reçu à l’hôpital s’il côtoie ses proches.

Pas d’autres précisions

Et si un test s’avérait positif? «La personne serait hospitalisée pour rester en observation», répond le médecin cantonal adjoint. Il ajoute que ce dernier point fait encore débat. Et la pratique pourrait changer si les situations s’avèrent bénignes.

Interrogé ce mercredi par l’ATS, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a précisé qu’une cinquantaine de cas suspects ont été analysés en Suisse. Tous se sont révélés négatifs. Les autorités fédérales n’ont pas fourni d’autres précisions et le porte-parole de l’OFSP n’a pas non plus indiqué combien de frottis sont encore en cours d’analyse.

Symptômes respiratoires

Dans le même temps, la grippe saisonnière se propage dans notre pays, avec 215 consultations pour 100'000 habitants la semaine dernière. Pour éviter les confusions, Éric Masserey rappelle les critères pour soupçonner une infection au nouveau coronavirus: il faut présenter des symptômes respiratoires aigus et de la fièvre (qui peut toutefois manquer chez quelques patients) et revenir de Chine dans les quatorze jours précédents.

«Certaines personnes demandent à faire un test parce qu’elles reviennent de Chine mais ne sont pas malades et d’autres parce qu’elles sont grippées mais ne reviennent pas de Chine», explique Éric Masserey. Dans ces deux cas, les médecins n’entrent pas en matière. Le médecin cantonal adjoint fournit un dernier conseil: si quelqu'un soupçonne une infection, il ne faut pas se déplacer, mais appeler les services de santé pour savoir que faire.

Créé: 29.01.2020, 20h40

Articles en relation

Du sucre modifié devient une nouvelle arme contre les épidémies

Coronavirus Une équipe incluant l’Université de Genève a créé des molécules qui détruisent les virus. Une piste prometteuse de traitement contre le coronavirus. Plus...

«Il y aura jeudi deux derniers vols de Swiss vers Pékin et Shanghai»

Coronavirus En raison de l'épidémie de coronavirus, la compagnie aérienne Swiss a annoncé la suspension de tous ses vols vers et en provenance de la Chine. Explications. Plus...

Comment la Suisse se prépare au coronavirus

Epidémie L'épidémie s'étend dans le monde. Le bilan dépasse les 100 morts en Chine ce mardi matin. En Suisse, on attendait lundi soir les résultats de tests effectués sur deux patients à Zurich. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.