Les deux conseillers d'Etat manquants sont connus aujourd'hui

Elections cantonalesC'est le jour J pour le Conseil d'Etat. Cet après-midi, les Vaudois sauront qui viendra compléter l'équipe déjà élue le 30 avril.

Les six candidats pour le deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat, de g. à d. depuis le haut, Cesla Amarelle, Béatrice Métraux, Toto (Guillaume) Morand,Jacques Nicolet, Sylvie Villa et Isabelle Chevalley.

Les six candidats pour le deuxième tour de l'élection au Conseil d'Etat, de g. à d. depuis le haut, Cesla Amarelle, Béatrice Métraux, Toto (Guillaume) Morand,Jacques Nicolet, Sylvie Villa et Isabelle Chevalley. Image: 24HEURES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cinq d'entre eux sont déjà en place. Au soir du premier tour (le 30 avril), Pascal Broulis (PLR), Pierre-Yves Maillard (soc.), Jacqueline de Quattro (PLR), Philippe Leuba (PLR) et Nuria Gorrite (soc.) obtenaient plus de 50% des voix (majorité absolue) à l'élection du Conseil d'Etat. Ils ont laissé derrière eux la Verte Béatrice Métraux, également sortante. La socialiste Cesla Amarelle et l'UDC Jacques Nicolet sont arrivés respectivement en 7e et 8e position. Tous deux cherchent à reprendre le poste que la socialiste Anne-Catherine Lyon laissera vacant dès cet été.

Le deuxième tour, qui se déroule à la majorité relative, aurait pu ne comporter que ces trois derniers candidats. Mais c'était sans compter une offensive inédite du camp de la droite qui désire reconquérir la majorité au gouvernement. Aux côtés de l'UDC Jacques Nicolet figure désormais la Vert'libérale Isabelle Chevalley avec qui les agrariens n'avaient pas voulu s'allier en début d'année. Les outsiders Sylvie Villa (PDC) et Toto (Guillaume) Morand ferment la marche de ce scrutin qui fait phosphorer les analystes.

Les Vaudois sauront ce dimanche après-midi qui seront les deux élus, après que les bulletins pour l'initiative fédérale sur la stratégie énergétique auront fini d'être dépouillés. Peu de pronostics ont été énoncés tant les paramètres sont nombreux. Le comportement de l'électorat PLR sera notamment très regardé. Votera-t-il de manière compact pour Jacques Nicolet et Isabelle Chevalley dans l'espoir d'obtenir une forte majorité de droite avec 3 PLR, un UDC et une Vert'libérale contre deux socialistes seulement?

Ce scénario extrême, qui bouterait l'écologiste Béatrice Métraux hors du gouvernement, n'est pas privilégié. Autre question: les PLR traceront-ils du ticket bourgeois le candidat UDC ou la prétendante Vert'libérale arrivée inopinément au lendemain du premier tour? A qui les "petits" candidats prendront-ils des voix? Au milieu de cette foule de questions, un paramètre semble toutefois solide: la gauche sera disciplinée et votera compact son ticket Métraux-Amarelle. Paris ouverts jusqu'à cet après-midi. (24 heures)

Créé: 21.05.2017, 07h58

Articles en relation

Les cinq questions que pose le second tour

Election au Conseil d’Etat Le scénario imprévu, avec la double candidature à droite, provoque l’incertitude. Très ouvert, ce scrutin hors norme bouscule les codes habituels. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...