Passer au contenu principal

Deux faits divers de trop à un guichet de la Ville

Après une menace de suicide depuis le 5e, l’Office du logement a déménagé dans les étages inférieurs. Et formé le personnel à la gestion de crise.

La réception de l'Office communal du logement a été le théâtre d'événements traumatisants l'été dernier
La réception de l'Office communal du logement a été le théâtre d'événements traumatisants l'été dernier
Florian Cella

Ce sont deux gouttes d’eau qui ont fait déborder le vase à la réception de l’Office communal du logement (OCL) à Chauderon, deux événements de trop vécus comme un traumatisme par une équipe déjà bien sous pression. Ils se sont déroulés l’été dernier à seulement deux semaines d’intervalle: un homme, à qui on venait d’annoncer qu’il n’y avait toujours pas de logement pour lui, a menacé de se jeter dans la cage d’escalier depuis le 5e étage; un autre, lui aussi en grande fragilité, a menacé de s’en prendre physiquement au personnel. Il a donc été décidé de faire suivre une formation spécifique aux collaborateurs les plus exposés au public, pour leur permettre de faire face à ce genre d’événements en forte hausse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.