Deux municipaux veveysans interrogés par la police

VeveyDes perquisitions ont été menées contre les élus Vevey Libre Michel Agnant et Jérôme Christen

Les bureaux de Michel Agnant et Jérôme Christen (Vevey libre) ont été perquisitionnés, selon plusieurs sources.

Les bureaux de Michel Agnant et Jérôme Christen (Vevey libre) ont été perquisitionnés, selon plusieurs sources.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme dans les films: des policiers sont venus chercher ce vendredi matin à leurs domiciles les municipaux Michel Agnant et Jérôme Christen. Les bureaux, à l'administration communale veveysanne, de ces deux élus du même parti (Vevey libre) ont également été perquisitionnés, selon plusieurs sources. Porte-parole de la police cantonale vaudoise, Jean-Christophe Sauterel confirme ces «opérations d'enquête».

«Certaines personnes étaient stressées, mais rien n'a filtré», témoigne une personne travaillant à l'administration. «Ce n'est pas banal, et ce doit être rare dans le Canton», souligne une autre.

Pourquoi de telles perquisitions? La Ville a déposé une plainte pénale contre X pour violation du secret de fonction cet été, car des documents confidentiels avaient filtré à la Commission de gestion du Conseil communal, alors que cette dernière enquêtait sur l'affaire Girardin. Plusieurs employés de l'administration communale témoignent par ailleurs: «Trop de débats censés être confidentiels filtrent sur les réseaux sociaux. Ensuite certaines personnes entreprennent un travail de démolition, ce n'est pas normal.»

«L'instruction pénale contre Messieurs Agnant et Christen a pour motif une éventuelle violation du secret de fonction», explique Jean-Christophe Sauterel. Qui souligne: «La présomption d'innocence prévaut jusqu'au terme de la procédure.»

Ces perquisitions découlent donc de l'affaire Girardin, même si cette nouvelle instruction pénale est indépendante de celle visant le municipal veveysan PS suspendu de ses fonctions.

Interrogée, la syndique se borne à confirmer «la présence de policiers dans les bureaux de la Ville», mais dit «ne pas savoir la raison exacte de leur venue. Nous collaborons avec les enquêteurs et ne ferons aucun commentaire tant que l'enquête est en cours.»

Pour rappel, un conflit pourrit les relations au sein de la Municipalité veveysanne depuis plus d'un an et demi. Il a éclaté au sujet des dissensions sur les locatifs communaux puis s'est encore creusé autour de l'affaire Girardin. Elina Leimgruber n'estime-t-elle pas qu'ainsi un point de non-retour est atteint avec ces perquisitions et que la confiance ne reviendra plus entre les camps opposés à l'Exécutif? «Je répète que je ne connais pas la raison de ces actions et que nous prenons les événements l'un après l'autre. Nous en saurons sans doute davantage dès la séance de Municipalité de lundi.»

(24 heures)

Créé: 06.10.2018, 12h25

Articles en relation

Le président de la Coges risque 3 ans de prison

Affaire Girardin Gilles Perfetta est sous le coup d’une enquête administrative. A Vevey, son parti et d’autres élus montent au créneau pour le défendre. Plus...

Le salaire de Girardin sera-t-il suspendu?

Vevey Les élus trancheront la question de sa rétribution. D'ici-là, le tribunal a refusé que le municipal revienne siéger tout de suite. Plus...

Des démarches juridiques diverses fusent à Vevey

Politique Suite au recours de deux municipaux, une communication a été retirée des débats du Conseil Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.