Deux Vaillante vaudoises aux 24H du Mans

AutomobilismeL’écurie Rebellion Racing célèbre ses dix ans par un partenariat avec la mythique bande dessinée

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Faire rouler nos voitures sous les couleurs de Michel Vaillant était une opportunité à ne pas rater. Ça me rappellera les bandes dessinées que je lisais petit.» Propriétaire de l’écurie d’endurance vaudoise Rebellion Racing, Alexandre Pesci est encore plus impatient que d’habitude de voir ses deux voitures prendre le départ de la légendaire course des 24 Heures du Mans. Du 17 au 18 juin prochains, elles courront en effet exceptionnellement sous les couleurs de l’écurie née sous la plume de Jean Graton en 1957 et qui connaît actuellement un renouveau grâce à son fils Philippe.

Les bêtes de course – deux Oreca 07 Gibson LMP2, pour les connaisseurs – ont déjà débuté leur saison aux 6 heures de Silverstone (GB) et de Spa-Francorchamps (B), mais sous une livrée blanche, agrémentée de quelques logos Vaillant. Ce n’est que récemment, dans les ateliers de carrosserie de Speedy Garage à Romanel-sur-Lausanne, qu’elles ont reçu leurs atours définitifs, reprenant les célèbres couleurs bleu-blanc-rouge de l’écurie imaginaire française. «Nous avons pu travailler sur le design avec les responsables de Vaillant, apprécie l’entrepreneur vaudois. Le résultat final me plaît bien et devrait faire le buzz. Dans les pays francophones, le nom Vaillant résonne encore bien.»

Le 13 rapproche

La rencontre entre les propriétaires des droits de la bande dessinée Michel Vaillant et l’écurie vaudoise a eu lieu en marge du Grand Prix de Formule E à Paris, il y a une année. «Quand ils m’ont parlé de leur envie de sortir un nouvel album se déroulant dans le monde de l’endurance, j’ai tout de suite vu les possibilités de collaboration.» Parmi les points communs ayant rapproché les deux parties, le fait que Rebellion courre depuis quelques années avec le No 13. Or, le 5e album de Michel Vaillant, publié en 1963, s’appelait justement Le 13 est au départ.

«Faire rouler nos voitures sous les couleurs de Michel Vaillant était une opportunité à ne pas rater. Ça me rappellera les bandes dessinées que je lisais petit»

La No 13 donc, mais aussi la No 31 seront pilotées pour l’occasion par deux équipages de trois pilotes, dont certains portent un nom évocateur pour tout passionné de sport automobile: Nicolas Prost (le fils d’Alain), Bruno Senna (le neveu d’Ayrton) et Nelson Piquet Junior. «Une jolie manière de fêter nos dix ans d’engagement en compétition, non?» questionne celui qui est aussi président et CEO de l’entreprise de connectique Lemo, à Ecublens, et fondateur de la marque de montres Rebellion, qui a donné son nom à l’écurie automobile.

Course en direct au crayon

La réalité et le dessin se marieront même en direct durant toute la durée de l’épreuve. Les dessinateurs de Michel Vaillant se relaieront en effet aussi sur place au Mans pour retranscrire au crayon et en direct sur les réseaux sociaux le déroulement de la course des deux Vaillante – Rebellion (à suivre sur www.facebook.com/motul et twitter.com/motul).

Enfin, les deux partenaires se sont tellement bien entendus que le titre du 6e album de la nouvelle série d’albums de Michel Vaillant sera justement Rébellion. A découvrir dans toutes les bonnes librairies dès le 2 juin prochain. (24 heures)

Créé: 04.05.2017, 22h09

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...