Le directeur du théâtre de Vidy René Gonzalez s'est éteint

LausanneRené Gonzalez a tiré sa révérence mercredi soir, à Morges. Il avait 69 ans.

Le directeur du Théâtre de Vidy en août 2010.

Chris Blaser

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

René Gonzalez, directeur du Théâtre de Vidy à Lausanne, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, à l'âge de 69 ans.

«Vingt et un an de collaboration et d’amitié ne se résument pas facilement. Rendons hommage à l’action, la passion, la curiosité et le courage de René Gonzalez.» Philippe Mentha, directeur du théâtre de Kléber-Méleau, ne cachait pas son émotion ce matin, à l’annonce de la triste nouvelle. René Gonzalez, directeur du Théâtre de Vidy, est décédé cette nuit des suites d’une longue maladie combattue avec fougue.

«Je suis guéri, sauf coup de théâtre », avait clamé René Gonzalez en 2010. Le crabe aura gagné. Le rideau est tombé cette nuit, laissant une vive émotion dans le milieu culturel. Première à réagir, la Ville de Lausanne a salué « avec une vive émotion la mémoire de René Gonzalez et rend hommage à une personnalité unique». Du côté du canton, Brigitte Waridel, cheffe des affaires culturelles, avait également la gorge nouée. «Il laisse un grand vide. On s’y attendait mais ça ne change rien. Je suis bouleversée. René Gonzalez nous a tous marqués. Aujourd’hui, on est tous en deuil.»

Artiste français passionné, ancien comédien, père de trois enfants et cinq fois grand-père, il avait travaillé à Saint-Denis, Bobigny, et à l’Opéra Bastille, avant de venir s’établir à Lausanne. Il avait repris les rênes du théâtre il y a 21 ans, après avoir secondé pendant une année l’ancien directeur Matthias Langhoff. Reconnu loin à la ronde pour ses qualités de gestionnaire, l’homme au regard aigu aura permis à Vidy de se hisser au rang des théâtres européens les plus renommés : outre les 550 représentations données à Lausanne en une saison, on compte jusqu’à 700 représentations en tournée sur une année. Ces tournées, parties dans plus de 50 pays, auront apporté au théâtre et à la ville une aura internationale.

«Si je pouvais lui dire une dernière chose, ce serait merci», a souligné Grégoire Junod, municipal lausannois de la culture.

Présentée le 21 mai prochain au public, la saison 2012-2013 de Vidy sera celle de René Gonzalez: il a pu terminer son travail avant de quitter son théâtre au bord de l’eau.

Créé: 21.04.2012, 20h13

Articles en relation

René Gonzalez: «Je suis guéri, sauf coup de théâtre»

CONFESSION A l’occasion de la Journée mondiale du cancer, célébrée le 4 février 2010 au CHUV, à Lausanne, René Gonzalez, patron du Théâtre de Vidy, avait raconté à un auditoire bouleversé comment il avait terrassé le crabe. Plus...

«A Vidy, le plus bel instant a duré 20 ans»

Théâtre René Gonzalez a dirigé Vidy depuis 1990. Deux décennies durant lesquelles il a insufflé l’enthousiasme de la création. Il s'est confié sur le sujet en septembre 2010. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.