Passer au contenu principal

Discours et apéro, l’armée fête à nouveau ses soldats partants

Pour leur libération de l’obligation de servir, les militaires vaudois auront droit à une cérémonie, comme cela se faisait il y a vingt ans.

Le Canton veut remercier officiellement «ses» futurs ex-soldats, comme cela se faisait auparavant (ici en 1998 à Zurich).
Le Canton veut remercier officiellement «ses» futurs ex-soldats, comme cela se faisait auparavant (ici en 1998 à Zurich).
Keystone

Curieux retour en arrière. Abandonnées depuis vingt ans dans la majeure partie du canton – certaines communes ayant tenu plus longtemps à la tradition –, les cérémonies marquant la fin de l’obligation de servir refont leur apparition en terres vaudoises.

C’est avec surprise que quelque 900 futurs ex-soldats vaudois ont ainsi reçu ces jours un ordre de marche signifiant leur convocation pour ladite cérémonie, en tenue de sortie, «avec le béret». Pour eux qui pensaient pouvoir aller rendre leurs affaires directement à l’arsenal, c’est donc dans l’une des trois places d’armes du canton, à Bière (2 et 3 novembre), à Aigle (26 novembre) et à Chamblon (7, 8 et 9 décembre), qu’ils devront se présenter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.