Disparu durant un siècle, un automate fait revivre l’illustre prisonnier de Chillon

PatrimoineCe joyau restitue en action la libération de Bonivard. Il a resurgi par hasard en cette année de bicentenaire du poème de Byron. Le public pourra le voir dès dimanche au château.

L'automate réalisé en 1890 par l'horloger Edouard-Gabriel Wüthrich, actif à Veytaux et à Chexbres, relate en de nombreux tableaux la prise de Chillon en 1536 par les troupes bernoises et genevoises.
Vidéo: Noxediem

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’histoire ne s’invente pas: alors que le château de Chillon ainsi que la Riviera vaudoise célèbrent cette année le bicentenaire de la venue de Byron et de son célèbre poème Le prisonnier de Chillon, un automate oublié datant de 1890, restituant la prise du château et la délivrance de François Bonivard par les Bernois, vient de resurgir du passé par un hasard total. «J’ai appris fortuitement en février que ce joyau, dont je n’avais même pas connaissance, allait être mis en vente à Paris en mars, confie Marta dos Santos, directrice. Nous nous sommes alors attelés à tout mettre en œuvre pour l’acquérir.»

Adjugé à 1000 francs près

Grâce à un apport financier décisif de 30'000 francs de l’Association des Amis de Chillon, auquel se sont ajoutés 20'000 francs du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire (MCAH) et 10'000 francs de la Fondation du Château, cette coalition vaudoise a pu emporter cette merveille de mécanique, adjugée finalement à… 59'000 francs.

«Heureusement que le prix des objets d’art est actuellement à la baisse, sourit Lionel Pernet, directeur du MCAH. Car sinon nous n’aurions pas pu obtenir cette pièce unique illustrant un édifice emblématique et un événement marquant du canton de Vaud. De plus, en mettant en évidence ce savoir-faire régional en matière d’automates et d’horlogerie, elle rappelle le riche patrimoine immatériel que nous possédons.» L’œuvre est donc finalement arrivée le 6 juin en Suisse.

Cette pièce unique d’un mètre de long, de 67 cm de large et d’une hauteur de 42 cm, sans compter la boîte à musique, a été réalisée à l’échelle 1/100 en 1890 après cinq ans de travail par Edouard-Gabriel Wuthrich, horloger à Veytaux et à Chexbres. Chef-d’œuvre d’art mécanique et musical, Le château de Chillon est non seulement une superbe maquette, mais aussi un automate mû par des pièces d’horlogerie complexes (voir aussi les images de la galerie au pied de cet article).

Scènes de torture

Présenté comme un véritable spectacle visuel et sonore, l’ouvrage relate en plusieurs tableaux la prise du château en 1536. Ce système complexe offre une visite complète de Chillon grâce à des mécanismes actifs sur les deux faces. Il fait manœuvrer une centaine de figurines, dont nombre de petits soldats. Des fenêtres à barreaux laissent aussi entrevoir l’intérieur du château, et notamment des scènes de torture dans les prisons.

A l’origine, l’automate, en zinc, en acier et en laiton, était présenté sur un chariot qui a été volé depuis lors. En revanche, fait rarissime, les partitions originales manuscrites du compositeur genevois E. Perrin, qui animent les scènes, ont miraculeusement été préservées.

L’automate est, semble-t-il, resté caché du public depuis plus d’un siècle, durant lequel il est resté propriété de particuliers. De mémoire d’historien, pour l’heure, il aurait été présenté en Suisse pour la dernière fois en 1894 à Beaulieu à Lausanne et sur la place de fête de l’Exposition cantonale vaudoise à Yverdon. Dans les années soixante, il aurait été vendu à un boucher genevois, selon les petits-enfants de l’artiste. En revanche, on sait qu’il a été acquis par le collectionneur Max Tassel en 1983 à l’Hôtel Drouot à Paris, là, précisément où on vient de le retrouver.

(24 heures)

Créé: 21.06.2016, 16h57

Visible à Chillon et à Lausanne

L’automate pourra être admiré à Chillon, dimanche, dans le cadre de la journée dédiée à Lord Byron, où il sera mis en fonction à 14h30, à 15h30 et peut-être à 16h30. Il y restera jusqu’au 11 septembre.

Il retournera ensuite au Palais de Rumine à Lausanne, où le public pourra le voir en action lors de la Nuit des musées, le 24 septembre à 18h, à 19h, à 20h et à 21h.

www.chillon.ch

Articles en relation

Lord Byron a fait la gloire de Chillon et de la Riviera

Histoire Le château célèbre le bicentenaire de la visite du poète et de son «Prisonnier de Chillon». Plus...

A Chillon, le bazar centenaire du château rouvre ses portes au public

Veytaux En chantier depuis septembre dernier, le kiosque, qui voit passer 370 000 visiteurs par an, a fait peau neuve. Plus...

Le château de Chillon jongle entre conservation et tourisme

Veytaux Mis à l’enquête publique, le plan d’affectation du site prévoit des lieux d’accueil à l’extérieur du monument. Pour mieux le protéger. Plus...

L'an passé, le château de Chillon a tutoyé son record de 2014

Veytaux En 2015, le monument a réalisé sa deuxième meilleure année. En 2014, la pluie et une expo avaient boosté la fréquentation. Plus...

La nouvelle directrice de Chillon fend l’armure

Exposition Entre patrimoine et art contemporain, le château accueille «manteaux-armures» et «textiles métallisés». Etonnant Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...