Passer au contenu principal

Les dissidents de l'UDC gagnent l’ultime manche judiciaire

Les sections lausannoises sont réintégrées dans le parti. À un an des communales, le dialogue est renoué.

«L’UDC Vaud a probablement manqué de lucidité» Kevin Grangier (à gauche), président de l’UDC Vaud. «Je vais envoyer la facture à l’UDC Vaud» Philipp Stauber, président des sections lausannoises.
«L’UDC Vaud a probablement manqué de lucidité» Kevin Grangier (à gauche), président de l’UDC Vaud. «Je vais envoyer la facture à l’UDC Vaud» Philipp Stauber, président des sections lausannoises.
FLORIAN CELLA/PATRICK MARTIN

Les sections de la ville et du district de Lausanne ont été exclues de l’UDC Vaud il y a un peu plus de trois ans. Mais ces décisions «ont fait l’objet de divers vices de forme», «elles n’ont notamment pas été portées à l’ordre du jour, elles ont été rendues par des organes non valablement constitués et en violation du droit d’être entendu», écrit le Tribunal civil de l'arrondissement de Lausanne. Voilà pourquoi il en est arrivé à «constater la nullité» de ces décisions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.