Passer au contenu principal

Les dix paramètres à connaître sur le territoire vaudois

Avant la votation sur l’initiative «Stop mitage», l’analyse des chiffres révèle en quoi le paysage a mué.

Derrière le mitage et l'extension urbaine, plusieurs chiffres permettent d'illustrer les complexes évolutions en cours sur le territoire vaudois. L'emprise des transports et des infrastructures de loisir mange aussi son lot de terre.
Derrière le mitage et l'extension urbaine, plusieurs chiffres permettent d'illustrer les complexes évolutions en cours sur le territoire vaudois. L'emprise des transports et des infrastructures de loisir mange aussi son lot de terre.
Keystone

Le territoire vaudois est l’objet de bien plus d’évolutions que celles dont on parle en vue de la votation «Stop mitage» de ce dimanche. Il n’y a plus uniquement les tendances connues et facilement identifiables, comme l’extension des zones villas. Depuis la mise en place d’outils de mesures d’une rare complexité au tournant des années 2000, la lecture des phénomènes touchant notre paysage quotidien s’est considérablement affinée. C’est notamment ce qui pousse la plupart des géographes vaudois experts du domaine à faire montre d’une prudence de Sioux quand il s’agit de s’exprimer sur la question. La plupart préfèrent rester anonymes. Voici, dans la kyrielle des derniers survols (datant de 2014) de l’Office fédéral des statistiques, dix chiffres révélateurs des phénomènes en cours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.