Des tombes musulmanes profanées au Bois-de-Vaux

LausanneLe tableau est désolant au cimetière lausannois pas loin du futur carré musulman. Une enquête est en cours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme dévoilé par le site de 20 minutes, une dizaine de tombes musulmanes ont subi des dégradations dimanche. Stèles arrachées, pots de fleurs piétinés et croix gammées sprayées sur plusieurs pierres tombales: tel est le tableau désolant qui accueille désormais les visiteurs en ce lundi matin. Quelques cordons rouges et blancs délimitent le périmètre saccagé, mais n'empêchent pas les familles informées de venir constater l'ampleur des dégâts. A l'instar de cette jeune femme, les larmes aux yeux qui ne décolère pas: «On a arraché la stèle provisoire de mon père, c'est horrible. Je n'aurais jamais imaginé que cela puisse arriver ici. Nous sommes musulmans, mais pas pratiquants et nous n'avons mis aucun signe distinctif sur la tombe de mon père. Et dire que nous avions envisagé de le faire ensevelir au pays...»

Signe distinctif ou pas, les tombes profanées font partie d'une parcelle où les sépultures sont naturellement orientées en direction de la Mecque. Elles se situent également près du futur carré musulman qui devrait voir le jour d'ici quelques mois. «C'est du vandalisme de bas étage, s'insurge le municipal Marc Vuilleumier. Une enquête est ouverte. Mais cela ne nous dissuadera pas d'inaugurer le carré musulman d'ici la fin de l'année, au contraire! La parcelle qui a été visée par les vandales ne comporte qu'une quinzaine de tombes orientées vers La Mecque, alors que le carré musulman pourra en accueillir 350.»

L’identité judiciaire ayant déjà récolté les éléments importants dimanche, la remise en état des lieux peut commencer. Lundi matin, une jeune femme était déjà en train d’effacer la croix gammée dessinée à la hâte sur la stèle de son grand-père.

Créé: 04.05.2015, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.