Passer au contenu principal

L’école ouverte à tous séduit surtout des surdiplômés

L’Extension School s’apprête à délivrer ses premiers certificats.

Depuis le début de l’année, les portes de l’EPFL sont ouvertes aux personnes qui n’ont pas fait d’études, grâce à l’Extension School. Le cursus, que l’on suit en ligne et chacun à son rythme – comptez plus de 500 heures de travail pour en venir à bout et 490 francs par mois –, permet d’obtenir un diplôme inédit dans le paysage académique helvétique: un Certificate of Open Studies (COS).

À l’heure où ces premiers diplômes sont sur le point d’être décernés, «24 heures» a voulu savoir qui étaient ces étudiants d’un nouveau genre et ce qui les a poussés à faire partie de cette volée. L’EPFL nous a proposé trois personnes (lire ci-dessous).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.