Passer au contenu principal

Ecublens chasse ses fauteurs de trouble des parcs publics

La Ville a décrété une interdiction d’accès à plusieurs parcs et préaux de 22 h à 7 h, ce qui suscite des craintes de certains élus communaux de gauche.

Plusieurs parcs publics et préaux d'Ecublens sont désormais mis à ban.
Plusieurs parcs publics et préaux d'Ecublens sont désormais mis à ban.
Odile Meylan

«Comment les policiers choisiront-ils qui ils vont laisser passer et qui ils vont chasser des parcs publics? Il y a un risque d’arbitraire!» La question a été posée vendredi dernier à la Municipalité d’Ecublens par Jean-Paul Dudt, conseiller communal membre du groupe PSIG (Parti socialiste et indépendants de gauche). L’Exécutif communal a en effet fait installer dans ses parcs publics et ses préaux des panneaux interdisant le passage de toute personne entre 22 h et 7 h, soit, techniquement, ce qu’on appelle une mise à ban.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.