Effet suspensif accordé dans l'affaire du chien Chalom

Tribunal fédéralAvant de se prononcer sur le fond concernant la demande par le canton de Vaud d'euthanasier le chien Chalom, jugé dangereux, le Tribunal fédéral octroie l'effet suspensif. Les défenseurs de l'animal se déclarent satisfaits.

Le chien <i>Chalom</i>.

Le chien Chalom. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tribunal fédéral octroie l'effet suspensif dans l'affaire du chien Chalom. Le canton de Vaud a ordonné l'euthanasie de l'animal qui a déjà mordu, mais un recours avait été déposé devant la Haute Cour qui doit encore se prononcer sur le fond.

Le refus de l'effet suspensif préjugerait de la décision à venir et les autorités cantonales ne se sont pas opposées à cette requête, indique mercredi le Tribunal fédéral afin d'expliquer son ordonnance. Pour les défenseurs de l'animal, «c'est un signe encourageant qui montre que les juges entrent en matière».

En juillet 2012, le vétérinaire cantonal vaudois a fait séquestrer le chien, un hovawart, et ordonné son euthanasie pour des raisons de sécurité. En mars 2013, le Département de la sécurité et de l'environnement, puis en avril dernier, le Tribunal cantonal ont émis le même avis.

Pour ses défenseurs, Chalom n'est pas dangereux mais il ne faut pas s'approcher de lui quand il mange. Le Club suisse du Hovawart s'est aussi engagé en faveur de l'animal et a récolté quelque 900 signatures. Une place a par ailleurs déjà été trouvée pour l'accueillir. (ats/nxp)

Créé: 16.07.2014, 12h07

Articles en relation

La vie du chien Chalom est entre les mains des juges du Tribunal fédéral

Vaud Une avocate lausannoise se bat pour sauver le?hovawart d’un habitant d’Yverdon. Sa dernière chance est le recours au TF Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.