Passer au contenu principal

Pas d’égalité homme-femme devant le médecin

La Dre Carole Clair évoque l’influence des stéréotypes liés au genre dans la prise en charge.

La douleur exprimée par une femme est moins prise au sérieux, explique Carole Clair, médecin adjointe à Unisanté (Lausanne).
La douleur exprimée par une femme est moins prise au sérieux, explique Carole Clair, médecin adjointe à Unisanté (Lausanne).
VANESSA CARDOSO

Medecin adjointe à Unisanté (ex-Policlinique médicale universitaire de Lausanne), la Dre Carole Clair étudie les effets des stéréotypes liés au genre sur les professionnels de la santé. Elle explique en quoi ces biais peuvent induire des traitements différents entre hommes et femmes, voire des défauts de prise en charge.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.