Les élèves malvoyants montent sur scène

HandicapLes enfants du CPHV convient parents et amis à découvrir leur spectacle mêlant poésie, musique et danse. A voir ce soir.

Les élèves du CPHV lors de la répétition générale du spectacle

Les élèves du CPHV lors de la répétition générale du spectacle "Où sont allés danser les mots?" Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils sont une quinzaine, parmi les 160 élèves du Centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue (CPHV), à monter sur scène ce soir pour livrer un spectacle varié à leurs familles et amis.

Intitulée Où sont allés danser les mots?, la pièce débute avec quelques morceaux de musique joués au piano, à la guitare ou à la flûte par des enfants dont le handicap visuel est variable. Certains sont aveugles, d’autres ont un champ de vision limité. Tous semblent prendre plaisir à être sur scène, en ce jour de répétition générale. «Le plus difficile pour eux, c’est de mémoriser l’emplacement des éléments scéniques et de savoir où ils doivent se placer par rapport aux projecteurs», explique Cordélia Held, metteuse en scène et professeure de théâtre au CPHV.

La jeune femme dispense trois périodes hebdomadaires de théâtre aux enfants. Elle s’est inspirée du poème de Paul Eluard Donner à voir, pour écrire un texte qui parle de poésie, de magie, de sentiment, d’écriture. Sur scène, on découvre ainsi des fées qui virevoltent, des mots inscrits en braille, des chants, des lettres qui discutent et des projections vidéo. Emouvant, ce spectacle montre également la grande solidarité qui existe chez ceux qui peuvent voir et guider ceux qui ne le peuvent pas.

«Le but du CPHV est de favo­riser le plus possible l’autonomie de ces enfants afin qu’ils puissent suivre une formation», explique Frédéric Schütz, directeur péd­agogique.

Spectacle ce soir à 18h30 au CPHV, av. de France 30. Entrée libre mais réservation obligatoire.
www.cphv.ch (24 heures)

Créé: 11.05.2015, 15h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.