Passer au contenu principal

Élue à Berne, Jacqueline de Quattro va quitter le Conseil d’État

La ministre a dix jours pour présenter sa démission du gouvernement. Un boulevard s’ouvre pour la syndique de Payerne, Christelle Luisier, bien placée pour lui succéder.

Jacqueline de Quattro retrouvera au Conseil national son ancien collègue ministre Pierre-Yves Maillard, devenu entre-temps président de l’Union syndicale suisse et lui aussi élu dimanche.
Jacqueline de Quattro retrouvera au Conseil national son ancien collègue ministre Pierre-Yves Maillard, devenu entre-temps président de l’Union syndicale suisse et lui aussi élu dimanche.
Keystone

Peu importe la manière, seul le résultat compte. Devancée par trois de ses colistiers PLR, la ministre vaudoise Jacqueline de Quattro est tout de même élue au Conseil national. Sans le score canon que d’aucuns lui prédisaient, mais l’important est ailleurs: son accession à Berne va provoquer une élection complémentaire au Conseil d’État. Car la Constitution vaudoise interdit le cumul des deux mandats, qui était encore permis jusqu’à la fin des années 1990.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.