EMS dans le viseur pour risques de maltraitances

Clarens (VD)Une nouvelle direction va être nommée à la tête de l'établissement médical, après des plaintes.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Etablissement médico-social (EMS) Burier à Clarens (VD) sera doté d'une nouvelle direction des soins, annonce jeudi le canton de Vaud. La décision fait suite à des plaintes des syndicats Unia et SSP.

Pierre-Yves Maillard, chef du Département de la santé et de l'action sociale (DSAS), a décidé de nommer une direction des soins ad interim pendant au moins une année. Des objectifs sont en outre fixés, en particulier sur l'amélioration de la prise en charge des résidents.

Maltraitance

Ces mesures sont prises à la suite d'une enquête administrative déclenchée par des plaintes en décembre 2016 de la part d'Unia et du SSP (syndicat des services publics). Les griefs portaient sur les conditions de travail du personnel, des cas de harcèlement sexuel et de la maltraitance de résidents au sein de l'EMS Burier.

Dans ses conclusions, le rapport d'enquête estime qu'«il y a un risque avéré de maltraitance en lien avec le manque de compétences dans le secteur des soins», explique le communiqué du canton. De plus, une situation de harcèlement sexuel remontant à 2015 «n'a pas reçu toute l'attention nécessaire».

Enquête suspendue

Pour l'heure, l'enquête est suspendue et il n'y aura pas de sanction. Elle ne sera close que si les objectifs sont atteints et que les prestations de l'EMS Burier atteignent le niveau demandé. (ats/nxp)

Créé: 01.06.2017, 19h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...