L'encadrement des enfants réfugiés jugé insuffisant

MigrantsLe syndicat des services publics dénonce les décalages entre les foyers pour enfants migrants de l'EVAM et les autres foyers du canton de Vaud.

La cuisine du foyer pour MNA du Chablais, à Lausanne.

La cuisine du foyer pour MNA du Chablais, à Lausanne. Image: VANESSA CARDOSO - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enfants des foyers bénéficient-ils tous du même encadrement ? Pas selon le syndicat du service public (SSP Vaud).

Pour lui, les enfants issus de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) sont moins bien entourés que les autres. Il a lancé jeudi un appel au soutien «en faveur des mineurs non accompagnés dans le canton de Vaud.»

Le syndicat dénonce: les moyens mis à disposition des éducateurs de ces foyers particuliers seraient «largement inférieurs en qualité et nombre à ceux en vigueur dans l’ensemble des autres foyers pour mineurs du canton de Vaud.»

Trop peu d’éducateurs par rapport au nombre d’enfants dans le besoin, organisation et hiérarchie trop complexes, conditions salariales inférieures aux autres institutions para-publiques... Le SSP appelle à la mobilisation, lundi 19 mars, devant le foyer pour mineurs du Chablais.

Si la situation est qualifié de «tendue» depuis longtemps, une nouvelle récente a mis le feu aux poudres. L’EVAM a annoncé début février la fermeture prochaine du foyer pour mineurs non accompagnés (MNA) du Chasseron, à Lausanne. Cette fermeture causera la suppression de 11 postes, dont 7 chez les éducateurs, relève le SSP dans son appel.

Le syndicat indique avoir pourtant prévenu qu’il ne laisserait pas faire, notamment via des courriers aux conseillers d’Etat Amarelle, Métraux et Leuba. Ce-dernier admet dans une réponse écrite que les «missions» des foyers pour MNA «ne sont cependant pas les mêmes» que celles des foyers pour les autres enfants. «Cette logique implique que tous les enfants n’ont pas les mêmes droits, ce qui est inadmissible», réagit Letizia Pizzolato, du SSP.

(24 heures)

Créé: 08.03.2018, 16h56

Articles en relation

Quatre des cinq foyers pour mineurs ne sont pas agréés

Migration Le Service de protection de la jeunesse (SPJ) reconnaît les insuffisances, mais dit travailler main dans la main avec l’EVAM pour améliorer la prise en charge de ces enfants sans parents. Plus...

Les partis au secours des réfugiés mineurs

Grand Conseil Tout en saluant les efforts déjà consentis, presque toutes les formations ont appelé le gouvernement à adapter encore davantage la prise en charge des MNA. Plus...

Sept tentatives de suicide parmi les requérants mineurs

Migration L’EVAM héberge les jeunes migrants arrivés en Suisse sans leurs parents dans cinq foyers différents. Problème: le manque d’éducateurs ne permet pas un encadrement suffisant de ces adolescents traumatisés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...