Aller à l'enterrement ou non? «Un choix éthique»

CoronavirusUn proche d'une personne décédée du coronavirus témoigne des difficultés auxquelles sont confrontées les familles.

En temps de pandémie, la mort pose de problèmes éthiques aux familles.

En temps de pandémie, la mort pose de problèmes éthiques aux familles. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En temps normal, se rendre à un enterrement est un geste spontané lorsqu'un membre de la famille décède. Mais pas en période de pandémie. Les rassemblements sont limités. Et si des proches ont une santé fragile ou qui les place dans le groupe dit à risque face au coronavirus, le dilemme est profond.

Un Veveysan de 30 ans témoigne de cette difficulté. Sa grande tante est décédée en Valais à l'âge de 86 ans des suites du covid-19. «L'évolution vers le décès a été très rapide dès l'apparition des symptômes. Personne n'a eu le temps d'aller la voir», raconte-t-il.

Problèmes de santé

Les obsèques ont eu lieu en Valais, en présence de la pasteure et d'une personne du village. «Des membres de la famille ont des problèmes de santé. La décision a été prise de ne pas y aller et d'attendre un moment plus serein pour organiser une cérémonie. Si on se retrouve actuellement, même en nombre restreint, il est difficile de ne pas se serrer dans les bras. La famille a préféré éviter tout risque inutile. C'est une pesée éthique à avoir», relève le Veveysan.


Lire aussi: La pandémie bouscule les rituels de la mort


Les proches étaient placés devant un choix douloureux. «C'est assez particulier comme situation, nous n'avons pas l'habitude de traverser un deuil comme ça», souligne-t-il. La pasteure a expliqué à la famille que les participants aux cérémonies de funérailles ne peuvent pas se serrer dans les bras: «Or on a besoin du contact, on a besoin de se rapprocher.»

Créé: 26.03.2020, 06h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.