Passer au contenu principal

CoronavirusL'EPFL lance un sondage sur l'impact du Covid-19

Le questionnaire, de portée nationale, vise à mieux comprendre ce que vivent les Suisses depuis la mise en place des mesures de confinement.

Être contraint de rester chez soi a poussé la population suisse à adopter de nouvelles habitudes de vie.
Être contraint de rester chez soi a poussé la population suisse à adopter de nouvelles habitudes de vie.
Keystone

Des chercheurs de l'EPFL, de l'Institut de recherche Idiap et de l'Université de Lausanne (UNIL) ont créé un sondage de portée nationale pour mieux comprendre ce que vivent les Suisses depuis la mise en place des mesures de confinement. Objectif: identifier les inégalités face à la pandémie.

Être contraint de rester chez soi a poussé la population suisse à adopter de nouvelles habitudes de vie. Lesquelles sont-elles les plus pénibles? Lesquelles seront maintenues au-delà du confinement? Qui souffre le plus de cette situation inédite? C'est ce que cherche à savoir le groupe pluridisciplinaire de chercheurs (anthropologues, sociologues, psychologues, ingénieurs) qui diffuse ce sondage, annonce l'EPFL mardi dans un communiqué.

D'une durée de quinze minutes, le questionnaire est disponible en français, allemand, italien et anglais. Durant le sondage, des numéros d'appel d'urgence, des chats de conseil et des liens vers des sites et vidéos sont partagés avec les répondants, afin de prodiguer des ressources directes aux personnes en situation de détresse, en manque d'activités ou faisant face à des situations violentes.

État psychique

Le sondage vise en particulier à comprendre quels types de logement et quelles conditions de vie améliorent ou fragilisent le plus l'état psychique de la population lors de mesures de confinement. Par exemple, la part des tâches ménagères assumées par les femmes pendant la crise, dans quelle région, les personnes les plus isolées, les moins bien informées.

Les résultats obtenus serviront à identifier les inégalités face à la pandémie. Ils permettront également de définir les stratégies collectives et de solidarité à mettre en place pour les éviter à l'avenir, en cas de crises similaires.

Recherche citoyenne

À la fin du sondage, les participants peuvent laisser une adresse électronique leur donnant accès à l'application Civique App. Celle-ci leur permet de dresser un bilan de leur situation semaine après semaine, en envoyant des textes personnels, des témoignages de proches, des photos de leur logement pendant le confinement.

L'application vise à créer des groupes de recherche de citoyens. En laissant leur adresse électronique, les participants ont la possibilité d'exprimer leur ressenti et leur quotidien lors d'un entretien psychosociologique approfondi.

Une fois réunies, les émotions, l'inventivité et l'expérience globale de la population suisse deviendront une précieuse source d'information. Elles permettront de mieux comprendre leurs besoins primordiaux et d'orienter les mesures urgentes tant dans l'avenir proche que lors de prochaines crises.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.