Passer au contenu principal

L’EPFL et Peugeot Citroën inventent la caméra «antifatigue»

Une étudiante de la haute école fédérale a créé un programme qui permet de détecter les prémices d’un endormissement.

La caméra mise au point dans le laboratoire de Jean-Philippe Thiran repère la fermeture répétée des yeux.
La caméra mise au point dans le laboratoire de Jean-Philippe Thiran repère la fermeture répétée des yeux.
GERALD BOSSHARD

«Cela fonctionne aussi la nuit, ou lorsque l’on porte des lunettes!» Le professeur Jean-Philippe Thiran, responsable du Laboratoire de traitement des signaux 5 de l’EPFL, est particulièrement satisfait du travail de master réalisé par Marina Zimmermann. Elle a mis au point un programme qui permet à une caméra de reconnaître les signes de fatigue chez un conducteur grâce à une analyse performante des yeux. Mieux, le programme intéresse le groupe PSA Peugeot Citroën, présent depuis 2011 sur le campus EPFL, qui a participé à cette recherche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.