L'EPFL prépare l'école du futur

NumériqueL’école a inauguré un centre dédié aux sciences de l’éducation pour accompagner la révolution digitale.

Cellulo offre de nouvelles perspectives tant pour la rééducation que la pédagogie. Ce robot tangible a été conçu à l'EPFL. Vidéo : Anetka Mühlemann

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La société est de plus en plus numérique, le monde de l’éducation s’adapte. À l’école, le tableau noir, la craie blanche et le boulier ont en effet déjà laissé la place aux tablettes tactiles et autres robots éducatifs. Mais la tendance digitale se développe à une cadence de plus en plus soutenue.

C’est dans ce cadre en profonde mutation que l’EPFL lance le Centre LEARN, qui entend promouvoir l’innovation au niveau pédagogique. En clair: il s’agit de concevoir l’école de demain, en réinventant la matière à enseigner ainsi que la manière de l’enseigner. Le tout grâce à la réunion de tous les acteurs concernés par la recherche pédagogique et le développement de nouveaux outils conçus pour la formation.

«65% des enfants exerceront des métiers qui n’ont pas encore été inventés ou qui ont profondément changé», a lancé Pierre Vandergheynst, vice-président de l’EPFL pour l’éducation, aux dizaines de personnes présentes à l’inauguration du Centre LEARN, mercredi matin. Pour autant, poursuit le responsable, il ne s’agit pas de faire de tous les enfants des concepteurs de robots, mais de leur permettre d’apprendre les bases de la robotique et de la programmation.

Thymio vise à familiariser les écoliers à la programmation informatique. Reportage dans une classe qui le découvre.

Le robot Thymio, dont près de 42 000 exemplaires ont déjà été vendus dans des écoles, a précisément été conçu pour ça. Son concepteur, Francesco Mondada, du Laboratoire de systèmes robotiques de l’EPFL, est d’ailleurs le directeur du Centre LEARN.

Également en charge de coordonner la formation des enseignants en vue de l’introduction de la nouvelle discipline «Science informatique et projets numériques» au cycle 1 (4-7 ans) dans les classes vaudoises, le scientifique tessinois semble tout désigné pour accompagner les transformations dans l’enseignement. Des robots pour apprendre à écrire ou pour lutter contre les dysgraphies sont déjà au travail.

Et ce bouleversement numérique n’oublie pas les formations professionnelles. La preuve à l’heure des démonstrations avec un programme conçu pour les apprentis charpentiers. À l’aide de la réalité augmentée, l’apprenti voit en temps réel les forces (tension, compression…) à l’œuvre sur l’ouvrage qu’il conçoit. Ou encore ce logiciel pour apprenti jardinier. Ce dernier, dans ses lunettes de réalité augmentée, peut faire évoluer le panorama sur lequel il compte travailler. L’avantage: en plongeant le contexte de jour comme de nuit, en hiver ou en été, l’apprenti gagne un temps précieux en choisissant le meilleur endroit où planter un arbre. (24 heures)

Créé: 10.10.2018, 19h40

Articles en relation

[VIDÉO] A l’école vaudoise, on apprend déjà à coder

Enseignement La Conseillère d’Etat Cesla Amarelle lance un appel à projets pour stimuler l’enseignement du numérique, à la traîne dans le canton. Des initiatives existent déjà. Plus...

[Vidéo] Un robot comme «stylo du futur» des écoliers

Technologie Cellulo offre de nouvelles perspectives tant pour la rééducation que la pédagogie. Ce robot tangible a été conçu à l'EPFL. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.