Passer au contenu principal

L’EPFL prête pour retenter sa chance chez Elon Musk

Sur le podium l’an dernier, l’école dévoile son nouveau bolide pour participer à la compétition du patron de Tesla et de SpaceX.

Storyboard studio

«La clé de la compétition, c’est le rapport poids-puissance. Par rapport au prototype de l’an dernier, nous avons augmenté la puissance et diminué la masse. Notre nouvelle capsule est presque deux fois mois lourde que la première.»

À quelques instants de la présentation officielle du bolide de la formation EPFLoop, mercredi soir, Martin Seydoux, capitaine de l’équipe, ne cachait pas sa satisfaction. Il faut dire que la capsule de 2,1 mètres pour 170 kilos, sur laquelle pas moins de 25 étudiants planchent depuis près d’un an, a fière allure. Son élégante coque en fibre de carbone cache un véritable concentré de technologie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.