Passer au contenu principal

L’EPFL tape dans l’œil d’Elon Musk deux fois

Sur terre ou dans l’espace, deux équipes de l’EPFL participeront cette année à la grande aventure SpaceX. Présentation.

L’image est encore dans toutes les mémoires. Début février, dans un grand show à l’américaine, SpaceX, la société active dans le spatial du milliardaire Elon Musk, créait un buzz mondial en envoyant la propre Tesla du patron (également propriétaire de la marque de voitures électriques) dans l’espace, à bord de la fusée Falcon Heavy. Au volant, un mannequin baptisé Starman, le bras négligemment posé (arrimé) sur la portière du roadster, flotte désormais dans l’espace, après avoir offert à SpaceX une couverture médiatique hallucinante.

Mais derrière le coup de comm aux airs de tour de force, SpaceX ouvre de nouvelles perspectives de recherche et a changé le paradigme de l’exploration spatiale. L’étonnant boss de SpaceX multipliant les idées révolutionnaires, l’entreprise dédiée au spatial planche aussi sur un mode de transport révolutionnaire supersonique: l’Hyperloop. Il n’en fallait pas plus pour intéresser l’EPFL, dont des équipes participeront cette année à ces deux pas de l’aventure SpaceX.

Cliquez sur les images pour les découvrir.

----------

Astrocast

Un satellite suisse sera envoyé dans l’espace dans une fusée de SpaceX

Voir le contenu

----------

EPFLoop

L’équipe de l’EPFL vient de se qualifier pour la finale du concours Hyperloop

Voir le contenu

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.