Passer au contenu principal

L’équipe de l’EPFL vient de se qualifier pour la finale du concours Hyperloop

Le projet Hyperloop prévoit de faire filer des capsules posées sur coussins magnétiques à des vitesses oscillant entre 900 et 1200 km/h à l’intérieur de tunnels quasi sous vide.

Sous la houlette du professeur Mario Paolone (à dr.), des étudiants planchent sur une capsule révolutionnaire pour l’Hyperloop d’Elon Musk.
Sous la houlette du professeur Mario Paolone (à dr.), des étudiants planchent sur une capsule révolutionnaire pour l’Hyperloop d’Elon Musk.
VANESSA CARDOSO

Chez SpaceX, entre lanceurs, moteurs Merlin, vaisseaux «Dragon» et volonté de coloniser Mars, on a les yeux rivés en direction des étoiles. Mais l’entreprise n’en conserve pas moins quelques activités bien plus terre à terre et tout aussi révolutionnaires. La preuve avec Hyperloop, du nom du projet de recherche industrielle de transport supersonique lancé par Elon Musk en 2013.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.