À Étagnières, des pains 100% locaux

Produits du terroirLe boulanger Pascal Étienne utilise les farines à base de céréales cultivées et moulues à la ferme par son concitoyen Cédric Martin

Le boulanger d’Étagnières Pascal Étienne (à dr.) utilise les farines à base de céréales cultivées et moulues
sur ce moulin par son concitoyen agriculteur Cédric Martin

Le boulanger d’Étagnières Pascal Étienne (à dr.) utilise les farines à base de céréales cultivées et moulues sur ce moulin par son concitoyen agriculteur Cédric Martin Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’un côté Pascal Étienne, boulanger soucieux de proximité, s’approvisionnant en lait, en beurre ou en œufs chez les producteurs de son village ou de villages voisins. De l’autre, Cédric Martin, agriculteur désireux «de retrouver du plaisir dans son travail» en réduisant sa production de viande au profit de la culture de céréales bio. Comme tous deux habitent en plus à quelques centaines de mètres l’un de l’autre dans le village d’Étagnières, la collaboration ne pouvait que se mettre en place. «Quand Cédric m’a demandé si j’étais d’accord de tester les farines qu’il commençait à produire avec son nouveau moulin à meule de pierre, j’ai tout de suite dit oui, par principe», confirme le boulanger.

Un test qui s’est vite révélé concluant. Les farines, complètes, moulues à froid et dépourvues d’additifs colorent légèrement les pains, mais surtout réagissent plus fort au levain et absorbent plus d’eau, ce qui permet de conserver les pains humides plus longtemps. «Moins de levain et plus d’eau sont les deux seules choses que j’ai dû modifier dans mes recettes. Ça a été plus facile que ce que j’imaginais», avoue le boulanger.

Les farines bientôt officiellement bios de Cédric Martin – son domaine est en phase de reconversion – constituent donc désormais la majorité de l’ingrédient de base des pains du boulanger. Depuis quelques semaines, les pains de seigle, paysan, intégral et autres ronds à l’ancienne proposés sur l’étal de la microboulangerie installé au bord de la route Cheseaux - Échallens, sont tous constitués de céréales cultivées et moulues à quelques centaines de mètres du laboratoire. Seuls ne le sont pas quelques spécialités, comme le Pain du Gros-de-Vaud ou le Pain Solstice, deux produits à base de farines moulues au très éloigné Moulin d’Échallens (5,5 km tout de même!).

La gamme de spécialités boulangères 100% locales devrait d’ailleurs encore s’étendre: Cédric Martin a planté pour cet été du petit épeautre (appelé aussi engrain) et de l’amidonnier, deux céréales supplémentaires que Pascal Étienne se réjouit de travailler. De l’une d’elles naîtra peut-être un nouveau pain, qui célébrerait leur collaboration. Cette mise en commun de leurs compétences et valeurs, les deux Corbeaux – le sobriquet des habitants de ce village du Gros-de-Vaud – ne l’ont pourtant pas criée sur les toits. «Nous voulions d’abord être sûrs d’obtenir une stabilité de la qualité», explique Cédric Martin, qui a dû s’initier aux secrets de la meunerie pour faire fonctionner le matériel qu’il a fait venir exprès de Bretagne. Quant aux clients, s’ils n’ont pas remarqué les changements de couleur, de texture ou de goût, rien ne leur a permis de repérer le changement. D’un commun accord, Pascal Étienne et Cédric Martin ont en effet décidé de ne pas répercuter la plus-value «locale» sur le porte-monnaie des consommateurs. (24 heures)

Créé: 25.03.2018, 09h54

Le Moulin des Sens

Des farines aussi disponibles à la vente en sacs
Le projet de production de farines bio de Cédric Martin est aussi passé par la création d’une marque: Le Moulin des Sens. «Une allusion à la fois au bon sens retrouvé et aux sens physiologiques (ndlr: goût, odorat, toucher…)», explique l’agriculteur d’Étagnières.

Reconnaissables à leurs étiquettes roses, ses produits sont disponibles directement à la ferme, ainsi que dans certains commerces, principalement situés dans le Gros-de-Vaud (voir liste ci-dessous).

La gamme de sacs de 1 kg, 5 kg ou 25 kg est déjà large: farines de blé (intégral, ancien noir, bise foncée ou claire et mi-blanche), farines de seigle (intégrale ou semi-complète), plus farines
de son (de blé ancien noir ou de seigle; ces deux dernières étant proposées en paquets de 500 g.).

Et s’y ajoute encore une farine de blé pour pizza… qui a déjà été repérée par plusieurs restaurants de la région. «J’ai eu des retours de pizzerias, où des clients ont tout de suite remarqué et apprécié la différence», révèle avec fierté l’agriculteur.

Points de vente
Vente directe à la Ferme de la Combe,
ch. du Bullet 2
Étagnières
Tél: 079 232 79 43

Et dans les commerces suivants:
Magasins Gally à Cartigny,
L’Épicerie Challensoise à Échallens
Magbio à Romanel-sur-Lausanne
BioMeUp à Lonay (www.biomeup.ch)
Boulangerie Étienne à Etagnières
Boulangeries et épiceries Fornerod à Assens,
Poliez-le-Grand et Villars-le-Terroir.

Articles en relation

Le pape de la raclette racle aussi à Swiss Expo

Terroir Fromager, éleveur et ambassadeur de la spécialité, Eddy Baillifard racle dans le monde entier. Plus...

À Champagne, un Breton fabrique un nouveau terroir vaudois

Le coup de fourchette Quand un Breton passé par de grandes tables parisiennes (Jules Verne, Bristol) vient à Champagne, il fabrique de bien belles choses. Plus...

Ce que raconte l’ADN des cépages suisses

Terroir Généticien de la vigne, José Vouillamoz publie une bible sur 80 des 252 sortes de raisins cultivés ici. Et égratigne au passage quelques légendes sur l’origine de plants patrimoniaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...