Passer au contenu principal

Comment l’Etat met au pas les médecins-chefs

Rémunération, organisation du travail, statut: Pierre-Yves Maillard veut harmoniser les conditions de travail dans tous les hôpitaux d’intérêt public. En sacrifiant leur attractivité?

Les médecins hospitaliers tiennent mordicus à leur statut d’indépendants.
Les médecins hospitaliers tiennent mordicus à leur statut d’indépendants.
Keystone

«Accès de controlite aiguë», «délire bureaucratique», «ingérence abusive de l’Etat», «démonstration de dogmatisme»: beaucoup de médecins hospitaliers vaudois sont très remontés. Ils s’offusquent d’un projet de règlement que vient de mettre en discussion le chef du Département de la santé publique (DSAS), comme l’a appris 24 heures. Ce texte en 18 articles tient sur quatre pages. Au-delà du sort des médecins se pose la question de l’attractivité des hôpitaux régionaux: pourront-ils conserver leurs meilleurs cadres et en recruter de nouveaux? L’issue des discussions ouvertes par Pierre-Yves Maillard en décidera.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.