Passer au contenu principal

L’État veut reprendre la main face aux géants du Net

Les cantons romands entendent rendre aux pouvoirs publics une place de choix dans les défis que pose le numérique.

Keystone

La révolution numérique en cours et les bouleversements qu’elle impose n’épargnent aucun secteur de la société et de l’économie. Et les pouvoirs publics n’échappent pas à la règle. Ils sont même particulièrement affectés par cette révolution.

Car dans ce contexte «disruptif», pour reprendre le terme du moment cher au monde de la tech, l’État a en effet perdu le monopole historique de production et de mise à disposition des données du territoire (cartographie, routes, cadastres…), au profit des géants du Net, en particulier américains. Mais les pouvoirs publics, bien conscients des enjeux éminemment stratégiques de la question, n’entendent pas se laisser damer le pion. Quelques heures après la fin du Forum sur la gouvernance mondiale de l’internet de Paris, la Suisse romande veut elle aussi tenter de reprendre – un peu – la main dans la vaste problématique du digital.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.