Les étudiants de l’UNIL vont quitter l’UNES

AssociationsLa Fédération des associations d’étudiants de l’Uni de Lausanne annonce son retrait de la faîtière suisse.

Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’annonce est assez laconique. La Fédération des associations d’étudiants de l’UNIL fait savoir qu’elle a décidé de quitter l’association faîtière regroupant les étudiants et étudiantes de la majorité des universités suisses, l’UNES – Union nationale des étudiants de Suisse. La décision a été prise par l’assemblée des délégués de la FAE, sorte de parlement interne regroupant notamment des représentants des associations de faculté. En nombre de voix, 13 se sont exprimées pour le retrait, 1 contre, et il y a eu 9 abstentions. L’AGEPoly, l’équivalent de la FAE à l’EPFL, avait fait de même en 2014. «Si la FAE prend cette décision, c’est pour un ensemble de raisons, explique sans trop s’appesantir Olia Marincek, secrétaire générale de la FAE. Le fonctionnement de l’UNES, sous sa forme actuelle, ne nous satisfait pas.»

L’UNES a réagi hier en regrettant publiquement la décision des étudiants de l’UNIL. «En conséquence, les étudiants et étudiantes de la deuxième université romande (ndlr: plus de 14 000 étudiants inscrits) ne seront plus représentés aux niveaux national et international.» La faîtière estudiantine veut rappeler qu’une telle représentation solidaire est «indispensable pour la défense des intérêts des étudiants». Coïncidence, c’est cette semaine que la CUAE, l’association des étudiants de l’Université de Genève, annonce son retour à l’UNES.

«Cela ne veut pas dire que nous ne souhaitons pas être représentés au niveau national et international, rétorque Olia Marincek. Dans l’immédiat, nous sommes encore membres jusqu’à la fin de cette année civile, ce qui nous permettra de réfléchir à l’après-UNES.» (24 heures)

Créé: 28.04.2016, 18h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.