Passer au contenu principal

Les étudiants vaudois bûchent en vue des Jeux olympiques de la jeunesse

L’ECAL et l’École de la construction travaillent à la réalisation de la future vasque olympique. L’UNIL, l’EPFL ou encore l’École hôtelière de Lausanne sont aussi de la fête.

29 étudiants de l'ECAL planchent sur le design de la vasque olympique et des podiums. Leurs pairs de l'Ecole de la construction se chargeront de matérialiser leurs idées.
29 étudiants de l'ECAL planchent sur le design de la vasque olympique et des podiums. Leurs pairs de l'Ecole de la construction se chargeront de matérialiser leurs idées.
Vanessa Cardoso

Il y a quelques jours, 29 étudiants de l’ECAL sont allés à la rencontre de leurs pairs de l’École de la construction, à Tolochenaz. En ligne de mire: la création de la future vasque olympique. Les deux écoles collaboreront également sur le design et la réalisation des podiums et du plateau sur lequel les médailles des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) Lausanne 2020 seront attribuées. «L’idée était que la délégation de l’ECAL, des étudiants en bachelor de design, puisse échanger avec ceux de l’École de la construction et élabore un projet visuel qui soit réalisable par ces derniers», explique Stefany Châtelain-Cardenas, en charge des projets Engagement de la jeunesse pour Lausanne 2020.

Ce partage de compétences n’est pas inédit pour les JOJ et illustre la philosophie de la manifestation: «Des Jeux pour les jeunes et par les jeunes». Sur le même principe, les élèves de l’ERACOM ont entamé en mai 2017 la confection de la mascotte des Jeux. «Les cinq projets initialement retenus ont été soumis aux écoliers pour qu’ils puissent également faire part de leurs impressions», poursuit Stefany Châtelain-Cardenas. Différents départements de l’ERACOM se succèdent sur ce projet: «La mascotte sera présentée le 8 janvier prochain. Mais d’autres étudiants travaillent maintenant sur son animation.»

Plus récemment, en début de semaine, l’UNIL et l’EPFL ont envoyé une délégation de 33 jeunes chercheurs à Buenos Aires, où se déroulent actuellement les JOJ d’été. Sur place, les émissaires vaudois testeront plus de 4000 athlètes de 15 à 18 ans qualifiés pour ces Jeux. Leurs analyses de la musculature ou de la posture permettront la mise en place d’un bilan et d’un conseil personnalisé à chaque sportif similaires à ceux pratiqués par les grands clubs internationaux.

Parallèlement, la Haute École de musique de Lausanne aura la responsabilité de composer l’hymne de ces Jeux. Quant à l’École hôtelière de Lausanne, elle contribuera à la gestion hôtelière du Vortex, où seront logés les 1880 jeunes athlètes, et du restaurant où ils se sustenteront (installé sur le site de l’UNIL, dans le bâtiment de l’Unithèque), profitant de les éduquer à la question de la nutrition dans le sport.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.