L'EVAM fête ses 10 ans

VaudDepuis 10 ans, l'établissement vaudois d'accueil des migrants a accueilli 18'893 migrantes et migrants. Aujourd'hui 6000 personnes y sont encore prises en charge.

Photo d'illustration.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si le pic migratoire a été atteint en 2015, il y a, depuis, une baisse des demandes d'asile. Pour Erich Dürst, directeur de l'EVAM, il faut miser sur l'intégration des personnes sur le marché du travail. Visionnez le reportage à l'occasion des dix ans de l'établissement.

Créé: 26.03.2018, 19h01

Articles en relation

Les éducateurs de l’EVAM sont prêts à faire la grève

Migration Le personnel réclame notamment le maintien de l’un des quatre centres pour mineurs non accompagnés, qui s’apprête à fermer. Plus...

Mineurs non accompagnés: le cri d’alarme des éducateurs

Migration L’EVAM fermera un de ses quatre foyers pour enfants seuls dans les semaines à venir. Les professionnels et leur syndicat craignent une dégradation de l’encadrement et se mobilisent. Plus...

L'encadrement des enfants réfugiés jugé insuffisant

Migrants Le syndicat des services publics dénonce les décalages entre les foyers pour enfants migrants de l'EVAM et les autres foyers du canton de Vaud. Plus...

Un requérant meurt poignardé à Ecublens

Vaud Un jeune Sri-Lankais de 19 ans a perdu la vie après avoir été poignardé mercredi matin au centre EVAM d’Ecublens. Plus...

Requérant de l'EVAM retrouvé mort après plusieurs jours

Lausanne Une enquête a été ouverte après la découverte tardive du corps sans vie d'un demandeur d'asile dans un centre lausannois, en septembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...