Pas d'examen à l'UNIL le jour de la grève des femmes

LausanneL'institution veut permettre aux étudiantes et aux étudiants de participer à la grève du 14 juin.

Image: Sébastien Anex - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Université de Lausanne fait une nouvelle fois un geste en soutenant une grève. Après avoir annoncé qu'elle ne sanctionnerait pas les étudiants qui ont manifesté le mois dernier en faveur du climat, l'institution annonce aujourd'hui qu'il n'y aura pas d'examen le 14 juin prochain, jour de la grève des femmes. Ce faisant, elle suit les recommandations du Conseil d'État, qui a demandé aux directions de ne pas, si possible, prévoir d'examens le 14 juin afin de permettre aux étudiantes et aux étudiants de participer à la grève.

«Selon la loi sur l’Université de Lausanne (LUL), l’UNIL a pour mission de veiller à l’égalité des chances. Elle s’engage dans une politique qui va résolument dans ce sens. La cause est soutenue à tous les échelons de l’institution. Les facultés ont fourni un important travail pour réorganiser les examens», explique Marc de Perrot, secrétaire général, cité par l'alma mater.

Sur leur temps libre

De leur côté, les collaboratrices et collaborateurs qui souhaitent participer à des actions concoctées hors du campus le 14 juin devront le faire sur leur temps libre. En revanche, celles et ceux qui veulent assister à des événements mis sur pied sur les sites de l’UNIL et de l’EPFL pourront le réaliser sur leur temps de travail, poursuit l'institution, qui ajoute qu'un collectif UNIL-EPFL proposera divers événements sur le campus ce jour-là.

«Nous aimerions rappeler que les hautes écoles sont un lieu de production de culture comme les autres, explique Charlotte Dufour, doctorante en lettres de l’UNIL et membre du collectif. On y retrouve les mêmes problématiques et les mêmes enjeux que dans tous les autres lieux.»

Le collectif invite donc tous les membres de la communauté à se rendre dès 11h à l’Amphimax. La rectrice, Nouria Hernandez, dira quelques mots en ouverture. Repas canadien, préparation de banderoles et autres activités figurent au menu de cette journée.

Créé: 01.05.2019, 11h03

Articles en relation

L'UNIL soutient la grève climatique

Environnement L’institution ne sanctionnera pas les étudiants qui iront manifester. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.