Une expo relate les actes des Justes albanais

LausannePendant la Seconde Guerre mondiale, au moins 69 personnes de ce pays des Balkans ont accueilli des Juifs en fuite. Le Forum de l’Hôtel de Ville de Lausanne narre cet épisode en photos.

Christine Kohli, Pierre Ezri, Benoît Gaillard et Bashkim Iseni (de g. à dr.) préparent l’exposition «Besa».

Christine Kohli, Pierre Ezri, Benoît Gaillard et Bashkim Iseni (de g. à dr.) préparent l’exposition «Besa». Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Quand on frappe à ta porte, tu dois assumer ta responsabilité.» Voilà une phrase, prononcée par le fils d’un sauveur, qui résume bien l’esprit de besa. Littéralement, ce mot veut dire «tenir sa promesse», mais c’est surtout un code d’honneur en Albanie. Et c’est grâce à lui que des centaines de juifs en fuite ont échappé aux nazis.

«Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Albanie a été l’un des rares pays qui ont vu leur population juive augmenter», affirme Bashkim Iseni, membre du comité qui a fait venir l’exposition à Lausanne. Intitulée «Besa», celle-ci retrace en photos ce pan d’histoire mal connu. On y découvre une douzaine de portraits de ceux qui ont accueilli chez eux des familles juives. Les images ont été réalisées par l’Américain Norman H. Gershman.

Les Albanais cachaient leurs hôtes dans une bergerie, une grange ou dans leur modeste appartement. D’autres leur fournissaient des vêtements traditionnels pour mieux les camoufler. «Cette exposition, dans le contexte d’une certaine résurgence de l’antisémitisme et de tensions contre les musulmans, permet de remettre les pendules à l’heure et de commémorer des faits avérés», précise Benoît Gaillard, du comité.

La plupart des sauveurs albanais ont retrouvé la trace des familles hébergées bien des décennies plus tard, au moment où Yad Vashem – le Centre de recherche et mémorial de l’Holocauste – en a nommé 69 «Justes parmi les Nations».

L’exposition, qui sera complétée par la projection d’un film et une conférence, devrait permettre de véhiculer un message de tolérance. C’est du moins le souhait des organisateurs. Le Centre islamique albanais de Lausanne et la Communauté israélite du canton, entre autres, sont partenaires de l’expo. (24 heures)

Créé: 11.02.2015, 10h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...