Ex-sédentaire, elle participe à une course de l'extrême

DéfiHuit enseignants et étudiants s’entraînent dur pour la Race across America de juin. Parmi ces cyclistes fous, Carla Reis, une ancienne sédentaire.

Carla Reis s'est entraînée dure depuis septembre dernier alors qu'elle était auparavant sédentaire. Elle va ainsi participer à la course cycliste Race across America avec sept autres personnes de l'HESAV.

Carla Reis s'est entraînée dure depuis septembre dernier alors qu'elle était auparavant sédentaire. Elle va ainsi participer à la course cycliste Race across America avec sept autres personnes de l'HESAV. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En juin, une équipe de la Haute Ecole de santé Vaud (HESAV) participera à la course cycliste de tous les extrêmes: la Race Across America (RAAM). Au menu: 4800 km à parcourir à la force de plusieurs mollet s pour traverser le pays d’ouest en est. Un projet fou, passablement décrié pour son coût et pour son bien-fondé. Mais au-delà des critiques, le programme de l’HESAV vise à promouvoir l’activité physique régulière et à motiver les sédentaires à troquer le confort d’un canapé pour l’inconfort d’une selle de vélo.

C’est dans ce contexte que Carla Reis a pris part, en septembre dernier, au projet-pilote d’entraînement. Une salle de sport ayant été aménagée tout spécialement dans les locaux de l’école. «Je n’ai jamais réussi à faire du sport régulièrement. Quand j’ai entendu parler de ce programme, je me suis dit qu’un entraînement de groupe, avec un bon suivi, serait le meilleur moyen de me motiver. Aujourd’hui, je me sens mieux dans mon corps et je suis capable de faire des choses dont je ne me croyais pas capable. Mon corps s’est redessiné et je ne pense plus du tout à me peser, comme c’était le cas avant!»

En tout, huit étudiants sédentaires ont suivi deux ou trois entraînements par semaine. Six sont arrivés au bout du programme et parmi eux, un seul était destiné à rejoindre les sportifs actifs déjà sélectionnés pour la RAAM. «L’assiduité aux entraînements et la détermination de Carla lui ont permis d’être désignée, explique Kenny Guex, responsable scientifique du projet et professeur associé à la filière physiothérapie de l’HESAV. Grâce à ce programme, elle a augmenté sa puissance de pédalage de 25% et sa capacité respiratoire de 10%. Elle reste en dessous du niveau des autres participants, mais le plus important est de montrer que notre équipe, avec des personnes de 20 à 50 ans, peut aller au bout de cette aventure.»

Tout au long de ce périple extrême, les cyclistes seront étroitement surveillés: douleurs, état de fatigue, fréquence cardiaque, température, éventuels changements d’humeur et de composition corporelle, entre autres. «Cela va permettre de mieux comprendre comment se préparer pour ce type de course. Le but, pour une école de santé, n’est pas d’aller aux Etats-Unis mais de montrer qu’avec une bonne préparation physique et en travaillant en relais, on peut relever un exploit comme la RAAM. Nos coureurs vont être partagés en quatre binômes. La durée de l’effort sera répartie en fonction de la topographie et de la forme physique de chacun. On espère maintenir la moyenne horaire pour ne louper aucune des 50 portes à franchir.»

Kenny Guex souhaite également que le projet-pilote d’entraînement des sédentaires soit pérennisé au sein de l’école afin de motiver d’autres inactifs à enfiler leurs baskets. (24 heures)

Créé: 14.03.2017, 09h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.