Passer au contenu principal

Le face à face pour comprendre Sauver Lavaux III

Une question, deux réponses: Béatrice Métraux (conseillère d'Etat) et Suzanne Debluë (secrétaire de l’Association Sauver Lavaux) défendent leur vision de l'avenir de Lavaux devant la caméra de 24 heures.

A deux semaines des votations, le 18 mai, les esprits s’échauffent autour de Lavaux. Les Vaudois se prononceront sur le degré de protection qu'ils veulent accorder aux 898 hectares du célèbre vignoble, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Les citoyens auront le choix entre l'initiative de l'écologiste Franz Weber et le contre-projet du Conseil d'Etat. La première propose de serrer la vis, en interdisant toute nouvelle construction dans les zones à bâtir actuelles du territoire protégé. La considérant trop restrictive, le Conseil d'Etat y oppose un contre-projet plus modéré, qui prévoit de réduire les zones à bâtir de 40 hectares à 20 hectares.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.