Passer au contenu principal

Le facteur reprendra le vieux papier

De mars à mai, La Poste va mener un projet pilote de ramassage du vieux papier dans la localité broyarde.

Dans le cadre de sa tournée de distribution du courrier, le facteur sera désormais habilité à récolter le vieux papier dans le village de Corcelles-près-Payerne.
Dans le cadre de sa tournée de distribution du courrier, le facteur sera désormais habilité à récolter le vieux papier dans le village de Corcelles-près-Payerne.
Lucien Fortunati

«L’idée est intéressante, mais le prix m’embête un peu. Car si je prends ce service, je devrai de toute manière continuer à venir à la déchetterie pour trier le reste de mes déchets…» Ces propos d’un client de la déchetterie communale de Corcelles-près-Payerne, croisé mercredi, résumaient le sentiment général des visiteurs. Le sujet: le nouveau service qui sera testé de mars à mai par La Poste. Pour un coût mensuel de 15 francs, le facteur pourra récupérer directement chez les clients le papier et le carton qu’ils n’utilisent plus. Certains relevaient toutefois que l’offre permettra d’éviter des horaires d’ouverture parfois contraignants.

«La distribution du courrier étant en constante baisse, ces prestations complémentaires permettent notamment de garantir le taux d’occupation des facteurs», ajoute Isabelle Mouron, porte-parole. Un sondage téléphonique réalisé en amont semble confirmer l’intérêt d’habitants à profiter de ce service. Une expérience similaire a déjà été entreprise aux Grisons dans la région de Coire et le système a finalement été pérennisé.

Dans les faits, le client pourra remplir jusqu’à trois sacs de vieux papier par jour et/ou faire des paquets de journaux à déposer devant sa porte d’entrée ou près de sa boîte aux lettres. Afin de signaler au facteur qu’il a du papier usagé à évacuer, il lui suffira de placer sur sa boîte aux lettres le petit écriteau «récupération du vieux papier» qu’il aura reçu, idéalement le soir avant. Le matin, le facteur ramassera le papier et le carton et remettra l’écriteau dans la boîte auxiliaire.

Un nouveau service qui ne devrait pas ralentir le rythme de sa tournée, puisqu’il pourra charger le papier collecté dans son véhicule après avoir déposé le courrier dans la boîte à lettres du client. «Bien entendu, cela dépendra de la clientèle conquise par ce service», ajoute Isabelle Mouron. Courant mai, une analyse sera effectuée par La Poste auprès des participants, afin de définir si le projet sera poursuivi, voire proposé dans d’autres localités.

Du côté de la Commune, la démarche ne devrait rien changer par rapport à la politique actuelle de gestion des déchets. «Le service étant payant, je ne suis pas persuadé que la démarche ait un grand succès, sachant que la reprise du vieux papier est comprise dans la taxe déchetterie que chaque citoyen doit payer», commente Jean-Claude Sehmann, municipal responsable.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.