Mort mystérieuse d’un jeune Gambien dans sa cellule à la Blécherette

Fait diversEn infraction sur la loi sur les étrangers, l’homme de 23 ans avait été appréhendé à Lausanne avant de passer une nuit au CHUV.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: ODILE MEYLAN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un jeune homme gambien de 23 ans, incarcéré depuis ce lundi dans une cellule de la zone carcérale du Centre de la Blécherette au Mont-sur-Lausanne, a été retrouvé mort ce mardi vers 11h. «On ne sait pas de quoi il est mort. Les investigations toujours en cours n’ont pas révélé d’éléments impliquant un tiers. Il n’y a pas non plus d’acte auto-agressif», commente Olivia Cutruzzolà, officière de presse à la police cantonale vaudoise. En clair: le jeune homme ne se serait pas suicidé.

La victime, en infraction à la loi sur les étrangers (LEtr), avait été interpellée par les gardes-frontière en gare de Lausanne le dimanche 22 octobre, vers 20h. Il avait dans un premier temps subi des contrôles médicaux au CHUV, où il avait passé la nuit, avant d’être conduit à la zone carcérale de la police cantonale vaudoise au Mont-sur-Lausanne le lundi matin.

Enquête en cours
Pourquoi ces contrôles? Ne se sentait-il pas bien? «C’est justement l’enquête qui devra l’établir», explique Olivia Cutruzzolà. L’homme devait être transféré à Lucerne, canton d’attribution, ce mardi en fin de matinée.

Aussitôt le drame constaté, un agent de transfert et de surveillance a tenté de réanimer le prisonnier au moyen d’un massage cardiaque. Il a immédiatement alarmé les secours, mais le médecin du SMUR et les ambulanciers n’ont pu que constater le décès. Le Centre universitaire romand de médecine légale procédera à une autopsie visant à déterminer la cause du décès. (24 heures)

Créé: 24.10.2017, 22h40

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...