Les filières de formation prennent du relief

Etat de VaudDans l’entité responsable des gymnases, de la formation professionnelle et de l’école de transition, parents et ados auront plus de facilité à s’y retrouver.

Arrivé à la Direction générale de l'enseignement postobligatoire en mars dernier, Lionel Eperon réorganise son service afin de le rendre plus "lisible". Image: ALAIN ROUECHE/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nouveau patron de la Direction générale de l’enseignement post­obligatoire (DGEP), Lionel Éperon, a réorganisé son service de manière à le rendre plus facile à comprendre. «Il était nécessaire de clarifier notre organisation et de la rendre plus accessible aux élèves et aux parents», plaide le chef de service entré en fonction le 1er mars dernier.

Il s’agit de désenchevêtrer les tâches à l’intérieur des différentes filières de la DGEP. Le service se dote ainsi de deux offices (des sous-services en quelque sorte), qui se rapportent respectivement à la filière de la formation professionnelle et à celle de l’enseignement gymnasial. À côté de cela prend forme l’Unité de la transition, chargée de l’école du même nom pour les élèves sans solution à la fin de l’école obligatoire. C’est ce que l’on appelait il y a quelques années encore l’OPTI. «De cette manière, les trois filières d’enseignement deviennent plus lisibles», poursuit Lionel Éperon.

En parallèle de ces trois canaux, la partie «logistique» est dégagée pour fonder une division propre où sont traitées les questions de ressources humaines, financières, informatiques ou juridiques. Le pilotage administratif et financier s’en retrouve renforcé, puisqu’il héberge désormais des tâches jusque-là dispersées dans l’état-major. Fabienne Raccaud, actuelle cheffe de l’Unité de la formation professionnelle supérieure, sera la responsable du nouvel Office de la formation professionnelle et continue (OFPC). L’Office de l’enseignement gymnasial (OEG) revient à Pierre Faoro, actuel adjoint à l’Unité enseignement gymnasial. L’Unité de la transition (UDT) figure directement sous la responsabilité de Lionel Éperon.

Le chef de service se voit aussi renforcé d’une chargée de missions stratégiques à 50%. Il s’agit de Suzanne Peters, doyenne au Gymnase de Chamblandes, qui conservera cette fonction à 50% durant l’année scolaire 2018-2019. L’actuel responsable de l’école de la transition, Jean-Daniel Zufferey, se concentrera sur les affaires intercantonales où Vaud a un rôle important à jouer. (24 heures)

Créé: 10.07.2018, 18h51

Articles en relation

Un proche de l’économie présidera au destin des gymnasiens et des apprentis

Formation Le chef de la promotion économique reprend un poste stratégique au DFJC. Réactions contrastées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...