Passer au contenu principal

Les filles pensent déjà à concilier enfant et travail

En marge de la Journée «Oser tous les métiers», une étude démontre la prédominance des rôles sexués au travail.

Journée Osons tous les métiers (JOM) à la rédaction de 24 heures.
Journée Osons tous les métiers (JOM) à la rédaction de 24 heures.
Journée Osons tous les métiers (JOM). Visite des enfants à la rédaction de 24 heures.
Journée Osons tous les métiers (JOM). Visite des enfants à la rédaction de 24 heures.
Florian Cella
Au Centre de la Police Cantonale Vaudoise, à la Blécherette, le service de l'identité judiciaire procède à faux constat de cambriolage. La  voiture tonneau de la brigade de prévention routière dirigée par le Sergent-major Yvan Ruchet avec Victoria Hernandez au volant.
Au Centre de la Police Cantonale Vaudoise, à la Blécherette, le service de l'identité judiciaire procède à faux constat de cambriolage. La voiture tonneau de la brigade de prévention routière dirigée par le Sergent-major Yvan Ruchet avec Victoria Hernandez au volant.
Patrick Martin
1 / 17

«Les garçons et les filles aspirent essentiellement à des métiers majoritairement exercés par des personnes du même sexe.» Alors que 18 600 élèves vaudois participaient, hier, à la Journée «Oser tous les métiers» (JOM), les conclusions de Lavinia Gianettoni, psychologue et chercheuse de l’Université de Lausanne, sont sans appel. Le point de départ de ces conclusions, publiées dans le numéro de novembre de Social Change in Switzerland, est une étude réalisée, en 2011 auprès de plus de 3000 enfants de 13 à 15 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.